Podcasts

Éclairer l'ère carolingienne: de nouvelles découvertes à la suite d'analyses scientifques

Éclairer l'ère carolingienne: de nouvelles découvertes à la suite d'analyses scientifques

Éclairer l'ère carolingienne: de nouvelles découvertes à la suite d'analyses scientifques

Par Charlotte Denoël, Patricia Roger Puyo, Anne ‑ Marie Brunet et Nathalie Poulain Siloe

Science du patrimoine, Vol.6 (2018)

Résumé: La comparaison des informations des textes anciens sur l'illumination des manuscrits à l'analyse des composants utilisés pour créer la couleur dans les enluminures apporte une lumière intéressante. Notre équipe de recherche a étudié plusieurs manuscrits de l'époque carolingienne issus de différentes sources dont: les Évangiles de St Riquier conservés dans la bibliothèque d'Abbeville (ms.4), deux Bibles de Théodulphe, (Orléans-Fleury, BnF lat.11937 et BnF lat. 9380), l'Évangéliste Godescalc (BnF NAL 1203), les Évangiles de St Denis (BnF lat.9387) et les Évangiles de St Médard de Soissons (BnF lat.8850), les trois derniers de la cour de Charlemagne, et tous conservés à la Bibliothèque nationale de France.

Ces manuscrits les plus luxueux ont été écrits et enluminés entre la fin du VIIIe siècle et le premier quart du IXe siècle. Grâce à des analyses visuelles et spectrométriques portables non destructives, notre équipe de recherche a pu identifier la palette de matériaux utilisés dans les scripts et les enluminures et a surtout mis en évidence l'utilisation étonnante du bleu égyptien dans une partie très spécifique de l'illumination de l'évangéliste de Godescalc.

Notre équipe a également constaté que certains substituts comprenant du folium avaient été utilisés à la place du violet tyrien pour la décoration et pour teindre le parchemin. Ces manuscrits, réalisés à l’initiative de divers mécènes sous le règne de Charlemagne, révèlent à la lumière de l’analyse matérielle et des expériences de reconstitutions réalisées par des enlumineurs professionnels leurs différences et, au-delà, la diversité artistique de cette période très particulière que l’on appelle la Renaissance carolingienne.

Image du haut: portrait de Saint Matthieu, Évangiles de Saint Médard de Soissons, BnF, MS Latin 8850 fol.17v


Voir la vidéo: La Petite Histoire: La Gaule à la chute de Rome (Janvier 2022).