Nouvelles

27 août 1942

27 août 1942

27 août 1942

Août

1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Guerre dans les airs

Huitième mission de bombardement lourd de l'armée de l'air n° 6 : neuf avions dépêchés pour attaquer les chantiers navals de Rotterdam. Aucun avion perdu.

Guerre en mer

Des sous-marins allemands U-847 coulés de toutes les mains dans la mer de Saragasso



La Seconde Guerre mondiale aujourd'hui : 27 août

1939
La Grande-Bretagne et la France tentent de persuader la Pologne de négocier avec l'Allemagne, mais elle refuse.

1940
Les raids se poursuivent sur Londres, les Midlands, le sud-ouest de l'Angleterre et le Pays de Galles.

Le croiseur marchand armé Dunvegan Castle coulé par le U46 au large de l'Irlande.

Le président Roosevelt autorise la mise en service de la réserve de l'armée et de la garde nationale pendant 12 mois.

1941
Le gouvernement britannique reprend les chemins de fer pour la durée de la guerre, versant 43 millions de livres sterling par an en compensation aux opérateurs privés.

Le groupe d'armées Nord s'empare de Tallinn, la capitale de l'Estonie.

Le gouvernement iranien d'Ali Furughi ordonne un cessez-le-feu.

Le Premier ministre japonais, Fumimaro Konoye, lance une invitation à une rencontre avec le président Roosevelt.

Le volontaire américain William Dunn de la RAF No. 71 Squadron devient le premier as américain.

1942
L'Armée rouge lance des contre-attaques depuis la poche de Léningrad contre Schluesselburg et le front Volkhov, tandis que l'offensive de l'Armée rouge sur le front de Moscou se poursuit. Joukov est nommé premier commissaire adjoint de Staline à la défense.

1943
Brenden Bracken, le ministre britannique de l'Information, fait la première déclaration ministérielle sur Hess depuis

Mai 1941 et dit "Hess est venu trouver des Quislings britanniques pour renverser Churchill"", "un nazi de très basse mentalité" qui "bavardait comme un écolier excité".

1944
Les Canadiens traversent la Seine autour de Rouen. Les 1 800 Allemands restants à Toulon se rendent alors que les Français revendiquent un total de 17 000 capturés pour seulement 2 700 pertes françaises.

La 8e armée britannique renouvelle son offensive vers le nord sur la côte est de l'Italie. Ralentis par la pluie et la boue, les Britanniques attaquent vers la ligne gothique à Pesaro, juste au nord de la rivière Foglia.

Les Russes prennent Galati dans l'est de la Roumanie.

La RAF pilonne les raffineries de pétrole de la Ruhr, leur première action de jour à grande échelle au-dessus de l'Allemagne. Plus que

1 000 B-17 et B-24 américains attaquent les aérodromes d'Anklam, Grossenbrode, Neubrandenburg et Parow, les installations expérimentales de la Luftwaffe à Peenemünde et Rechlin, les usines de composants d'avions à Lubeck, Rostock, Schwerin et Wismar, une cible de l'industrie pétrolière à Politz et plusieurs cibles d'opportunité en Allemagne. 18 bombardiers lourds sont perdus.

Les derniers Chindits sont évacués de derrière les lignes japonaises en Birmanie.

1945
L'une des plus grandes armadas internationales jamais réunies entre dans la baie de Sagami, à Tokyo.

Les bombardiers B-29 Superfortress commencent à larguer des approvisionnements dans les camps de prisonniers de guerre alliés en Chine.


27 août 1942 – Peter Feigl

Dès l'âge de huit ans, Peter Feigl était un membre pratiquant de la foi catholique. Il est né dans une famille juive complètement laïque, mais n'a pas du tout été élevé avec une identité juive. En fait, ses parents ont décidé de le faire baptiser dans l'idée erronée que cela pourrait le protéger des persécutions des nazis. Malheureusement pour Peter, les nazis ne se souciaient pas de ses croyances. Pour eux, il était juif de race. La conversion ne l'a pas épargné de ce classement.

Dans leur lutte continue pour protéger leur fils, les parents de Peter, qui vivent maintenant en tant que réfugiés en France, ont réussi à lui garantir une place dans un camp d'été catholique. Leur besoin de s'évader était urgent, car les rafles de Juifs étrangers avaient déjà commencé. En fait, alors qu'il était au camp, Peter a appris que ses parents avaient été placés en détention. Il a commencé à écrire son journal dans l'espoir de pouvoir l'envoyer par courrier à ses parents, partout où ils finiraient par faire surface. Sa toute première entrée disait : « Appartenant à FEIGL, Pierre, 27 août 1942. Ce journal est écrit pour mes parents dans l'espoir qu'il leur parvienne à tous les deux en bonne santé.

PRIER POUR SES PARENTS

Peter a écrit la plupart de ses entrées de journal dans son premier volume comme s'il écrivait des lettres à ses parents. Il s'est adressé à eux personnellement et son amour et son souci pour eux étaient évidents. Il a écrit avec émotion sur le moment où il a appris leur arrestation. « C'est avant le déjeuner que la directrice [du camp d'été], de retour de Condom, m'a appelée dans son bureau et m'a raconté ce qui t'était arrivé, ma chérie ! C'était la Sec. Suisse [Swiss Aid Organization] qui lui a écrit qu'ils étaient venus pour vous. J'ai cru que j'allais devenir fou. En même temps, elle m'a remis la lettre du 25, avec la ration et cinq francs. L'entrée du journal de Peter pour le 27 août a conclu: "J'ai beaucoup pensé à vous en attendant de vos nouvelles." Le lendemain, il écrit : « Je suis allé communier et j'ai prié pour vous, mes bien-aimés.

La proximité partagée par cette famille aimante était évidente. Face à une arrestation imminente, les parents de Peter lui ont quand même écrit et ont essayé de garantir son soutien. De son côté, Peter a essayé de rester en contact, même s'il ne pouvait écrire dans son journal que jusqu'à ce qu'il découvre le nouvel emplacement de ses parents. Au cours des semaines suivantes, les parents de Peter ont pu envoyer quelques cartes postales. À la mi-septembre, il apprend que ses parents ont été internés dans un camp, Drancy, près de Paris.

Tragiquement, Peter n'a plus jamais entendu parler de ses parents. Il ne le savait pas à l'époque, mais ses parents n'étaient à Drancy que quelques jours. Au moment où il a découvert qu'ils étaient là, ils avaient déjà été déportés à Auschwitz où ils ont probablement été assassinés à leur arrivée.

Lire des extraits du journal de Peter Feigl en S Pages alvagées : Journaux des jeunes écrivains sur l'Holocauste édité par Alexandra Zapruder.

En savoir plus sur l'histoire du camp d'internement de Drancy.

Écoutez un extrait d'un entretien avec Peter Feigl fourni par l'USC Shoah Foundation Institute for Visual History and Education.


27 août 1942

Les choses sont bien tordues ici. Je monte sur mon élimination et quand je descends le Lieut. Bradbury a dit que c'était une bien meilleure course et que je réussirais probablement à passer par la base. Alors je vais arrêter de vous envoyer mon épitaphe avant de me laver. A partir de maintenant, je vais attendre de me laver avant de tout vous raconter.

Cela a vraiment plu à M. Daniel. Il est le nouvel instructeur. Il est resté à mes côtés jusqu'à la dernière minute. Je pense qu'il pensait que je pourrais échouer. Il m'a fait sortir pendant une heure juste avant mon élimination et cette instruction d'heures était une différence dans ma réussite ou mon échec. M. Daniel est vraiment une pêche.

Tout cela signifie que j'ai terminé la Primaire. D'ici jeudi prochain, il ne me reste plus qu'à voler six heures et ce sera facile. Sur ces cinq heures, nous passerons du cockpit avant et quatre nous effectuerons un vol de deux heures lundi ou mardi. Je n'aurai plus de chèques de l'Armée. Je suis assis au sommet du monde.

PS dis à Sally que j'ai reçu sa lettre aujourd'hui et que j'étais content d'avoir de ses nouvelles. Embrasse Betsy et David pour moi


27 août 1942 - Histoire

Les Soviétiques s'attendaient à ce que la principale offensive allemande de l'été soit dirigée contre Moscou. Au lieu de cela, les Allemands ont planifié une offensive du Sud dont le but était de sécuriser le gisement de pétrole dans la région de Bakou. Le 28 juin 1942, les Allemands lancent leur offensive sudiste. La ville de Voronej a été prise le 5 juillet. Fin juillet, l'Allemand avait franchi le Don.

Les Allemands ont fait face à une opposition majeure à l'ouest de Kalach qu'ils ont finalement surmontée. En juillet, il était devenu clair que les Allemands se dirigeaient vers Stalingrad. Le lieutenant-général Vasily Chuikov a été placé à la tête des défenseurs. La bataille de Stalingrad a commencé au nord de la ville où les Soviétiques ont envoyé des centaines de milliers de soldats. Les Allemands les ont vaincus et les Soviétiques ont perdu 200 000 soldats mais les Allemands ont été retardés.

Le 1er août, les Allemands ont lancé un assaut aérien massif sur la ville. Pendant ce temps, les Soviétiques ont précipité autant de troupes qu'ils le pouvaient dans la ville. L'Allemand avait cependant le contrôle du ciel, rendant ainsi tous les efforts de ravitaillement coûteux. Les Soviétiques ont essayé de contre-attaquer mais cela a échoué et le 12 septembre, les Allemands avaient percé les défenses extérieures et étaient prêts à attaquer la ville. Les Allemands ont essayé de s'emparer rapidement de la ville, mais les Soviétiques étaient plus forts qu'ils ne le pensaient et se sont battus amèrement. Les Allemands avaient développé une stratégie militaire qui combinait des assauts aériens, d'artillerie et terrestres, cela ne pouvait pas fonctionner lorsque les Soviétiques se battaient pour chaque étage de chaque bâtiment. Lentement, l'assaut allemand s'arrêta.


The Fairfield Recorder (Fairfield, Texas), Vol. 66, n° 49, éd. 1 jeudi 27 août 1942

Hebdomadaire de Fairfield, au Texas, qui comprend des nouvelles locales, nationales et nationales ainsi que de la publicité.

Description physique

huit pages : ill. page 22 x 15 po. Numérisé à partir de 35 mm. microfilm.

Informations sur la création

Le contexte

Cette un journal fait partie de la collection intitulée : Freestone County Area Newspaper Collection et a été fournie par la bibliothèque Fairfield à The Portal to Texas History, un référentiel numérique hébergé par les bibliothèques de l'UNT. Plus d'informations sur ce problème peuvent être consultées ci-dessous.

Personnes et organisations associées à la création de ce journal ou à son contenu.

Éditeur

Éditeur

Publics

Consultez notre site de ressources pour les éducateurs! Nous avons identifié ce un journal comme un source principale au sein de nos collections. Les chercheurs, les éducateurs et les étudiants peuvent trouver cette question utile dans leur travail.

Fourni par

Bibliothèque de Fairfield

La bibliothèque Fairfield a ouvert ses portes le 2 août 1954 dans une petite maison en brique sur la place du palais de justice avec seulement 224 livres. En 1977, la bibliothèque en pleine croissance a obtenu l'accréditation du Texas Library System et est ensuite devenue un lieu où les familles pouvaient passer du temps ensemble à lire et à profiter des abondantes ressources.


Préparer le jour J

Après le début de la Seconde Guerre mondiale, l'Allemagne a envahi et occupé le nord-ouest de la France à partir de mai 1940. Les Américains sont entrés en guerre en décembre 1941, et en 1942, eux et les Britanniques (qui avaient été évacués des plages de Dunkerque en mai 1940 après avoir été isolés par les Allemands lors de la bataille de France) envisageaient la possibilité d'une invasion alliée majeure à travers la Manche. L'année suivante, les plans des Alliés pour une invasion transmanche commencèrent à s'intensifier. En novembre 1943, Adolf Hitler (1889-1945), qui était conscient de la menace d'une invasion le long de la côte nord de la France, confia à Erwin Rommel (1891-1944) la direction des opérations de défense dans la région, même si les Allemands ne savait pas exactement où les Alliés frapperaient. Hitler a chargé Rommel de terminer le mur de l'Atlantique, une fortification de 2 400 milles de bunkers, de mines terrestres et d'obstacles de plage et d'eau.


Dossiers du quartier général des forces terrestres de l'armée [AGF]

Établi: Au ministère de la Guerre, à compter du 9 mars 1942, par la circulaire 59, Département de la guerre, 2 mars 1942, conformément à l'EO 9082, 28 février 1942.

Agences prédécesseurs :

Au ministère de la Guerre :

Chefs d'armes :

  • Chef d'artillerie (1901-8)
  • Chef de l'artillerie côtière (1908-1942)
  • Chef d'artillerie de campagne (1920-1942)
  • Chef d'infanterie (1920-1942)
  • Chef de cavalerie (1920-1942)
  • Quartier général (GHQ) de l'armée américaine (1940-1942)

Transferts : Au département de l'armée, par la circulaire 1, département de l'armée, 18 septembre 1947, mettant en œuvre la circulaire 225, département de la guerre, 16 août 1947, publiée conformément à la loi sur la sécurité nationale de 1947 (61 Stat. 501), 26 juillet, 1947, abolissant le Département de la Guerre et créant le Département de l'Armée en tant que composante de l'Établissement militaire national.

Les fonctions: Unités de force terrestre organisées, entraînées et équipées pour les opérations de combat. Armes et autres équipements développés et testés pour chacune des armes de combat. En collaboration avec l'Army Air Forces, élaboration d'une doctrine d'appui sol-air et de méthodes d'entraînement. Exercé, de juin 1946 à mars 1948, le commandement des six armées des États-Unis continentaux.

Aboli: Par Circulaire 64, Département de l'Armée, 10 mars 1948.

Agences remplaçantes : Army Field Forces (AFF, 1948-55) Continental Army Command (1955-57) U.S. Continental Army Command (1957-73) et U.S. Army Forces Command (1973- ) et U.S. Army Training and Doctrine Command (1973- ).

Instruments de recherche : Olive K. Liebman, comp., "Inventaire préliminaire des dossiers des forces terrestres de l'armée du quartier général," NM 5 (1962).

Dossiers classés par sécurité : Ce groupe d'enregistrements peut inclure du matériel classé de sécurité.

Documents associés :
Copies enregistrées des publications du quartier général des forces terrestres de l'armée dans RG 287, Publications of the U.S. Government.
Dossiers de l'Army Air Forces, RG 18.
Archives du quartier général de l'armée, RG 108.
Dossiers du quartier général des forces de service de l'armée, RG 160.
Dossiers des états-majors généraux et spéciaux du ministère de la Guerre, RG 165.
Dossiers des chefs d'armes, RG 177.
Dossiers de l'état-major de l'armée, RG 319.
Dossiers des commandements de l'armée américaine, 1942-, RG 338.

Conditions d'accès au sujet : Agence de la Seconde Guerre mondiale.

337.2 Dossiers généraux du GHQ U.S. Army
1940-42

Histoire: Créé par la lettre du ministère de la Guerre AG 320.2 (7-25-40)M (Ret.) M-OCS, le 26 juillet 1940, avec la responsabilité de former toutes les forces terrestres stationnées aux États-Unis et les forces impliquées dans les opérations sol-air. Le quartier général est devenu opérationnel à Washington, DC, à compter du 1er juillet 1941, par la lettre du ministère de la Guerre AG 320.2 (6-28-41) MR-MC, le 8 juillet 1941. Les responsabilités élargies par la lettre du ministère de la Guerre AG 320.2 (6-19-40 ) MC-EM, 3 juillet 1941, pour inclure la rédaction des plans d'opérations de théâtre et le commandement des théâtres et des forces opérationnelles assignés par le ministère de la Guerre. Prise de commandement du commandement de la base des Bermudes, 15 juillet 1941 Commandement de la base de Terre-Neuve, 19 juillet 1941 Commandement de la base du Groenland, 26 novembre 1941 Commandement de la défense des Caraïbes (CDC), 1er décembre 1941 Théâtre d'opérations de l'Ouest (anciennement Western Defence Command), décembre 14 décembre 1941 et Eastern Theatre of Operations (anciennement Northeastern Defence Command), 24 décembre 1941. Le commandement des forces opérationnelles dans le secteur maritime du CDC et aux Bermudes a été transféré à la marine, le 19 décembre 1941 et le 31 janvier 1942, respectivement. GHQ aboli, à compter du 9 mars 1942, par la circulaire 59, Département de la Guerre, le 2 mars 1942, avec la responsabilité de la formation transférée à la nouvelle responsabilité de planification de l'AGF transférée à la Division des plans de guerre, l'état-major général du Département de la guerre (WDGS) et la responsabilité du théâtre, de la base , et les commandements de la défense dévolus au WDGS.

Documents textuels : Correspondance décimale centrale, 1940-42. Dossiers de projet, classés par organisation militaire et en dessous par décimale, 1940-42. Correspondance décimale et sujette du chef d'état-major du GHQ, le lieutenant-général Lesley J. McNair, 1940-42. Journal quotidien du secrétaire général d'état-major (« Dossier du journal »), 1941-42.

337.3 Archives Générales du Siège AGF
1942-48

Histoire: Les responsabilités de formation du GHQ U.S. Army (VOIR 337.2) regroupées avec les fonctions des chefs d'armes (voir RG 177) pour créer l'AGF, 1942. Voir 337.1. Siège social AGF transféré de Washington, DC, à Fort Monroe, VA, par lettre AGF 322.011/132 (20 août 46) GNGCT-52, 20 août 1946 transfert terminé le 1er octobre 1946.

Documents textuels : Ancienne correspondance top secret, 1942-48. Correspondance décimale centrale, 1942-48. Dossiers de projet, classés par organisation militaire et en dessous par décimale, 1942-43, 1946-47. Correspondance décimale et sujet du général commandant AGF, le lieutenant général Lesley J. McNair, 1942-44. Journal quotidien du chef d'état-major des AGF ("Dossier journal"), 1942-45. Émissions, 1942-48. Ordres de mouvement des unités, 1942-45. Ordres de mouvement du personnel, 1943-45.

337.4 Dossiers généraux du siège AFF
1948-54

Histoire: Établi en tant qu'agence d'exploitation sur le terrain du département de l'armée, établissement militaire national, par la circulaire 64, département de l'armée, le 10 mars 1948, acquérant les fonctions de formation de l'AGF, abolies par la même circulaire, avec les fonctions de commandement continentales des États-Unis transférées au chef de Personnel, armée américaine. Responsable de la formation de tous les individus et unités de la zone continentale des États-Unis utilisés dans une armée de campagne, y compris le Corps de formation des officiers de réserve du Corps de réserve organisé (ROTC) et les unités de l'armée de la Garde nationale. Établissement militaire national rebaptisé ministère de la Défense par les modifications de la loi sur la sécurité nationale de 1949 (63 Stat. 579), 10 août 1949. AFF abolie par le changement 7 au règlement spécial 10-5-1 (11 avril 1950), ministère de la Armée, 1er février 1955, avec des fonctions transférées au Continental Army Command, établi par la même émission et ayant reçu le commandement des six armées au sein des États-Unis continentaux.

Documents textuels : Correspondance top secrète et anciennement top secrète, 1948-50. Correspondance décimale centrale classée et non classée, 1948-54. Émissions, 1948-54.

337.5 Registres des sections d'état-major général
1940-54

337.5.1 Dossiers de la Section G-1 (Personnel)

Documents textuels : Correspondance décimale, 1940-42, 1945, 1947-48. Correspondance sujet, 1940-42. Correspondance générale de la Division de contrôle, 1943-48 Division des soldats, 1946-48 Division des officiers, 1946-48 Division du corps de l'armée féminine, 1943-48 et Division divers, 1942-48.

337.5.2 Dossiers de la Section G-2 (Renseignements)

Documents textuels : Correspondance décimale, 1946-48. Correspondance sujet, 1940-45. Rapports de renseignement numérotés, 1943-46.

337.5.3 Dossiers généraux de la Section G-3 (Organisation et
Entraînement)

Documents textuels : Correspondance décimale, 1942-52. Correspondance sujet, 1942-49. Correspondance décimale du Groupe exécutif, 1947-48.

337.5.4 Dossiers du groupe des opérations de la section G-3

Documents textuels : Objet de la correspondance de la division de la base des troupes de la division des opérations, 1945-48. Correspondance générale des branches suivantes de la Division des composantes civiles : Garde nationale, 1945-48 Organized Reserve Corps, 1946-48 Reserve Officers' Training Corps, 1946-48 et Universal Military Training, 1946-48. Documents de la Division de l'organisation et de l'équipement, comprenant la correspondance décimale, 1943-48 et la correspondance concernant les tableaux de l'organisation et de l'équipement, 1943-45.

337.5.5 Dossiers du groupe de formation de la section G-3

Documents textuels : Dossiers de la Division des écoles, consistant en une correspondance décimale, 1942-48, avec un dossier de projets distinct, 1945-50 et des dossiers concernant le programme d'enseignement, 1945-50. Dossiers de la Division des publications et des aides pédagogiques, comprenant une correspondance générale, 1942 -48 et un dossier thématique, 1942-46.Dossiers de la Division des plans, comprenant les dossiers du projet AFTA-1, mai-décembre 1954 et les dossiers concernant le plan de mobilisation de l'armée II, 1949-50. Dossiers de la Division de l'entraînement des troupes, comprenant des dossiers de projet, 1942-46, et de la correspondance, 1942-44, de la Branche des armes de combat et des rapports d'inspection, 1942-44, et des rapports d'entraînement, 1943-47, de la Branche de l'entraînement de remplacement .

Documents associés : Dossiers du Centre d'entraînement du désert, du Centre d'entraînement amphibie et du Centre d'entraînement en montagne, tous sous la supervision générale de la Direction générale des manœuvres, des projets spéciaux et des munitions de la Division de l'entraînement des troupes, sous 337.7.

337.5.6 Dossiers de la Division des nouvelles divisions de la Section G-3

Documents textuels : Documents relatifs aux divisions nouvellement activées et aux divisions sur le point d'être activées, 1940-43.

337.5.7 Dossiers de la Section G-4 (Logistique)

Documents textuels : Correspondance décimale classifiée et non classifiée, 1940-42, 1944-50. Émissions, 1951-54. Copies des émissions G-4 sur l'approvisionnement et le transport, compilées pour les sections G-4 des nouvelles divisions d'infanterie, 1940-42. Objet de la correspondance de la Division de l'entretien, 1941-46.

337.5.8 Enregistrements de la section Exigences

Documents textuels : Correspondance décimale, 1941-45. Dossiers de la Division du développement, comprenant la correspondance décimale, les dossiers de lecture de 1942-46, les mémorandums de 1941-44 sur l'état de l'équipement, 1943-45 et la correspondance des branches composantes, 1942-45. Correspondance et rapports relatifs au projet Sphinx, un projet de développement de tactiques et d'équipements capables de réduire les fortifications des grottes japonaises, 1942-45.

337.5.9 Dossiers de la Section du développement et des tests

Documents textuels : Correspondance décimale, 1946-48.

337.6 Dossiers des sections du personnel spécial
1940-54

337.6.1 Registres des sections administratives

Documents textuels : Dossiers des unités constituantes de la Section de l'adjudant général, y compris la correspondance relative au personnel, 1942-46 correspondance relative aux récompenses et décorations, 1945-48 rapports statistiques sur les activités de classification et de remplacement, 1942-46 et rapports d'effectifs, 1942-46. Dossiers de la Section budgétaire et fiscale, comprenant la correspondance décimale, la correspondance par sujet de 1941-49, la correspondance de 1941-50 relative aux comptes individuels ("Fichier de fonds"), 1942-45 et les mémorandums administratifs, 1942-48. Dossiers de la section historique, comprenant des dossiers de lecture, des études historiques de 1941-45 sur les activités d'AGF, avec des notes d'auteurs et des brouillons, 1942-45 et des rapports trimestriels et annuels, 1949-54. Dossiers de la Section de l'information, consistant en correspondance décimale, correspondance sujet 1941-1948, communiqués de presse 1940-1948, correspondance 1943-1945 relative aux collectes d'obligations de guerre, 1944-1945 et correspondance relative à la tournée nationale « Voici votre infanterie », 1942 -45. Dossiers des sections des statistiques au sol et des statistiques de l'artillerie, comprenant des rapports sur l'état du personnel et de l'équipement, 1942-46 et des tableaux statistiques sur divers types d'organisations, 1942-48. Copies des rapports sur les sites potentiels des camps d'entraînement, conservés par la Section de l'inspecteur général, 1941-1944.

337.6.2 Enregistrements des sections techniques

Documents textuels : Objet de la correspondance de la Section de l'aviation, 1940-42. Objet de la correspondance de la section du corps d'artillerie côtière, 1940-42. Correspondance décimale de la Section du Génie, 1944-46, 1948-50. Dossiers de la Section médicale, comprenant la correspondance décimale, 1941-45, 1948 et la correspondance et les rapports du Laboratoire de recherche médicale de la Force blindée, 1942-45. Dossiers de la Section de l'artillerie, comprenant la correspondance sujet, 1943-46 et la correspondance décimale, 1944-48. Dossiers de la section du quartier-maître, comprenant la correspondance par sujet, la correspondance décimale 1940-42, 1944-47 et le journal quotidien, 1941-45. Dossiers de la Section des transmissions, comprenant une correspondance décimale classée et non classée, 1947-50 et le projet d'un historique de la section, 1942. Correspondance décimale de la Section des transports, 1947. Correspondance décimale de la Section chimique, 1942-48. Correspondance décimale du groupe de liaison, responsable de la liaison entre l'AGF et les autres unités de l'armée de l'air, de la marine et des armées alliées, 1946-48. Rapports d'inspection sur les activités d'entraînement dans divers camps et stations, compilés par le Combat Arms Advisory Group et ses prédécesseurs, 1948-54.

337.7 Registres des activités de terrain d'AGF
1940-52

337.7.1 Dossiers du Desert Training Center, Camp Young, Californie

Histoire: Desert Training Center (DTC) établi, avec une base près d'Indio, en Californie, par la lettre AGF 353/2 (Desert Tng) (R)- GNTAG (3-26-42), le 26 mars 1942, avec la responsabilité de la formation des unités mécanisées dans la guerre du désert. Le quartier général du DTC est devenu opérationnel le 7 avril 1942. L'installation de base désignée Camp Young par la lettre du ministère de la Guerre AG 680.9 (4-1-42) MR-M-SP, le 25 avril 1942. Le DTC affecté à AGF par la lettre AGF 320.1/101(C )-GNOPN (5-1-42), le 1er mai 1942. Est devenu un théâtre d'opérations simulé, avec des responsabilités élargies pour inclure tous les types d'unités de combat et de service, à compter du 1er décembre 1942, par la lettre du ministère de la Guerre AG 400 (1 -21-43) OB-S-SOPP-M, 14 janvier 1943. Redésigné California-Arizona Maneuver Area (C-AMA), à compter du 20 octobre 1943, par le mémorandum du ministère de la Guerre W210-27-43, 8 octobre 1943 Ordonné d'être interrompu au plus tard le 1er mai 1944, par lettre AGF 320.2/104 (C-AMA) (C) (1-22-44) GNGCT, 22 janvier 1944. Supprimé, à compter du 1er juillet 1944, par Circulaire 267, Département de la Guerre, 30 juin 1944.

Documents textuels : Correspondance décimale, 1942-43. Récits historiques, 1942-43. Objet de la correspondance du Desert Warfare Board, 1942-43.

337.7.2 Dossiers du centre d'entraînement amphibie, Camp Gordon
Johnston, Floride

Histoire: Le Commandement d'entraînement amphibie (ATCd) établi à Camp Edwards, MA, par la lettre du ministère de la Guerre AG 320.2 (5-22-42) MR, 23 mai 1942, avec la responsabilité d'entraîner les troupes terrestres standard aux tactiques et équipements de débarquement amphibie. Le quartier général ATCd est devenu opérationnel par l'ordre général 2, ATCd, le 15 juin 1942. Transféré aux installations nouvellement construites à Carrabelle, FL, par lettre AGF 370.5/1 (Amph) GNGCT, le 19 septembre 1942. Transfert terminé le 15 octobre 1942. ATCd redésigné Centre d'entraînement amphibie (ATCr), à compter du 1er novembre 1942, par le mémorandum W220-3-42, ministère de la Guerre, 24 octobre 1942. L'installation de Carrabelle désignée Camp Gordon Johnston par l'ordre général 2, ministère de la Guerre, 13 janvier 1943. ATCr aboli, à compter du 10 juin 1943, par la lettre du ministère de la Guerre AG 322 (10 juin 43) OB-I-GNGCT-M, 12 juin 1943, conformément au protocole d'accord armée-marine, 10 mars 1943, donnant à la marine tous responsabilité de l'entraînement amphibie (pièce jointe à la lettre du ministère de la Guerre AG 353 Amph Tng (3-10-43) OB-SCM, 17 mars 1943).

Documents textuels : Correspondance sujet, 1940-45. Archives générales, 1940-50.

337.7.3 Dossiers du Mountain Training Center, Camp Hale, CO

Histoire: Mountain Training Center (MTC) établi à Camp Carson, CO, par la lettre du ministère de la Guerre AG 320.2 (8-26-42) MR-GN, le 27 août 1942, avec la responsabilité de la formation de certaines troupes terrestres aux tactiques de guerre en montagne et en hiver et l'équipement. Le quartier général du MTC est devenu opérationnel le 1er septembre 1942, conformément à la lettre AGF 320.2/6 (Mtn) (R)-GNGCT (8-26-42), le 26 août 1942. Transféré au Camp Hale nouvellement construit, CO, par lettre AGF 370.5 /3 (Mtn) (R)-GNGCT (10-20-42), 20 octobre 1942. Transfert terminé le 16 novembre 1942. Mountain and Winter Warfare Board (MWWB), chargé de tester les tactiques et l'équipement, établi en vertu Section des exigences, HQ AGF, et rattaché administrativement à MTC, par l'ordonnance générale 41, MTC, 11 juin 1943, conformément à la lettre AGF 334/1 (Mtn & Winter War Bd) (R)- GNGCT (10-10-42) , 1er mai 1943. Quartier général MTC aboli par lettre du ministère de la Guerre AG 322 (7-8-43) OB-I-GNGCT-M, 10 juillet 1943. MTC aboli, à compter du 23 octobre 1943, par lettre, QG Deuxième armée , Memphis, TN, 20 octobre 1943, conformément à AGF 1st Indorsement, 8 octobre 1943, à la lettre, HQ Second Army, AG 322.17-30 (GNMBF), 7 septembre 1943. MWWB aboli, à compter du 15 juin 1944, par lettre AGF 334(c) (6-13-44)-GNRQT-4.87136, 13 juin 1944.

Documents textuels : Correspondance décimale et sujet de MWWB, 1942-44. Documents relatifs au projet Sphinx, 1942-45. Objet de la correspondance concernant l'exercice Long Horn, 1951-1952.

Photographies: Formation de la 10e division de montagne à Camp Hale, CO, 1943-44 (TNG, 1 035 images). Voir aussi 337.12.

337.7.4 Dossiers de l'Army Air Support Center (AASC), Fort
Bragg, Caroline du Nord

Histoire: Créé, à compter du 1er octobre 1950, par l'ordre général 17, Office of the Chief Army Field Forces (OCAFF), le 9 octobre 1950, mettant en œuvre la lettre du Département de l'armée AGAO-S, 323.31 Army Air Support Center (26 septembre 50) G -3, 28 septembre 1950. Abrogé par l'ordonnance générale 29, OCAFF, 5 novembre 1951, mettant en œuvre la lettre du ministère de l'Armée AGPA-A 334 (6 juillet 51) 01, 16 juillet 1951, qui ordonnait la création d'un Section de l'Armée de terre du Conseil d'appui aérien tactique interarmées et a en fait transféré les fonctions de l'AASC à cette section.

Documents textuels : Correspondance décimale, 1950-51.

Documents associés : Dossiers de la section de l'armée américaine qui a succédé au Joint Tactical Air Support Board sous 337.10.

337.7.5 Archives du centre aéroporté

Histoire: L'Airborne Command activé le 24 mars 1942, à Fort Benning, GA, conformément à la lettre AGF 320.2/2 (Airborne Cmd) GNDPN, 23 mars 1942. Transféré à Fort Bragg, NC, le 9 avril 1942 au Camp Mackall, NC, 5 avril 1943 et Fort Bragg, Caroline du Nord, novembre 1945. Rebaptisé Airborne Center le 1er mars 1944, par lettre du ministère de la Guerre AG 322 (2-22-44) OB-I-GNGCT-M, 23 février 1944. Abandonné en janvier 15 janvier 1946, conformément à la lettre AGF 320.2/308 (Abn) (12-21-45) GNGCT-43, 21 décembre 1945, et confirmée par l'ordonnance générale 3 de l'Airborne Center, 15 janvier 1946.

Documents textuels : Ordres généraux, 1942-46. Histoire du brouillon, 1942-44.

337.7.6 Dossiers du commandement antiaérien

Histoire: Activé à Washington, DC, le 9 mars 1942, conformément à la lettre AGF 320.2/2 (3-9-42) le 9 mars 1942. Déménagé à Richmond, VA, avril 1942 à Fort Bliss, TX, octobre 1944.

Documents textuels : Dossiers du Commandement antiaérien, y compris les fichiers décimaux généraux, 1942-45.

337.7.6.1 Dossiers du Centre d'entraînement de l'artillerie antiaérienne, Fort Bliss, TX

Histoire: Centre d'entraînement de l'artillerie antiaérienne activé le 9 juin 1941, à Fort Bliss, TX par la lettre du ministère de la Guerre AG 320.2 (2-14-41) MR-MC, le 9 juin 1941. Affecté au Commandement antiaérien, le 1er juin 1942, conformément à Lettre AGF 320.2/101 (C) GNOPN (6-1-42) 1er juin 1942. Abandonnée le 31 mars 1945, par lettre du ministère de la Guerre AG 354.1 (2-28-45) OB-GNGCT-M, 3 mars 1945 , et confirmé par l'ordonnance générale 17 du commandement antiaérien du 6 mars 1945.

Documents textuels : Ordres généraux, 1941-1945.

337.7.6.2 Dossiers du Centre d'entraînement de l'artillerie antiaérienne, Camp Edwards, MA

Histoire: Activé le 28 mars 1942 et affecté au commandement antiaérien. Abandonné le 15 juillet 1944, par lettre du ministère de la Guerre AG 354.11 (7-11-44) OB-I-GNGCT-M, 12 juillet 1944.

Documents textuels :Journal d'entraînement, avril 1942-juin 1944. Fiches d'état des unités, 1942-44.

337.7.6.3 Dossiers du Barrage Balloon Center and Board, Camp Tyson, TN

Histoire: Autorisé par le règlement de l'armée 90-25 publié le 6 juin 1942. Activé le 24 mai 1942, annoncé par le quartier général Barrage Balloon Training Center General Order 4, 24 mai 1942. Abandonné le 31 mars 1944, conformément à la lettre AF 322. ( 3-4-44) OB-I-GNGCT-M, 7 mars 1944, et confirmé par l'ordre général du commandement antiaérien du quartier général 7, 13 mars 1944.

Documents textuels :Archives générales, 1941-45.

337.7.7 Dossiers du Centre d'artillerie antiaérienne et de missiles guidés, Fort Bliss, TX

Histoire: Établi à Fort Bliss, Texas le 6 juillet 1946, par télétype GNGCT du chef des opérations, Département de la guerre, le 1er juillet 1946, et annoncé par l'ordre général 1 du siège de l'artillerie antiaérienne et du centre de missiles guidés 1 du 6 juillet 1946.

Documents textuels :Ordres généraux, 1946-56. Fichiers décimaux généraux, 1949.

337.7.8 Archives du centre blindé, Fort Knox, KY

Histoire: Le centre blindé constitué le 15 juillet 1940 conformément à la lettre du ministère de la Guerre AG 320.2 (7-5-40) M (Ret) M-C, le 10 juillet 1940, avec une station permanente à Fort Knox, KY. Affecté à l'AGF par la lettre AGE 320.2/101 (C)-GNOP N (6-1-42), le 1er juin 1942. Rebaptisé Armored Command tel qu'annoncé dans l'Ordre général du ministère de la Guerre 36, 2 juillet 1943. Rebaptisé Armored Center et affecté au remplacement et au commandement de l'école, AGF, à compter du 20 février 1944, conformément à la lettre du ministère de la Guerre AG 322 (2-13-44) OB-I-GNGCT-M, 16 février 1944. Abandonné le 30 octobre 1945, par directive du quartier général, du remplacement et du commandement scolaire, AGF, Birmingham, AL, 2 novembre 1945.

Documents textuels :Fichiers décimaux généraux, 1941-45. Dossiers généraux du Centre d'entraînement de remplacement des blindés, 1942-45. Dossiers du Groupe d'entraînement spécial concernant le projet Cossack, 1943-45.

337.7.9 Dossiers de l'Unité expérimentale d'entraînement militaire universel, Fort Knox, KY

Histoire: Créé le 25 novembre 1946, conformément à la lettre du ministère de la Guerre WDGS WDGOT 353 UMT (7-9-46) le 10 octobre 1946, et confirmé par l'ordre général 4 du centre blindé du 28 novembre 1946. Abandonné en juillet 1949.

Documents textuels :Fichiers décimaux généraux, 1946-49. Correspondance du S-3, classée par sujet, 1946-48.

337.7.10 Archives du centre d'artillerie, Fort Sill, OK

Histoire: Créé le 1er novembre 1946, conformément à la lettre AGF 351/1232 (10-25-46) GNGPS, 25 octobre 1946, et confirmé par l'ordonnance générale du centre d'artillerie du 1er novembre 1946.

Documents textuels :Ordres généraux, 1946-50. Fichiers décimaux généraux, 1950.

337.7.11 Dossiers du centre d'infanterie, Fort Benning, GA

Histoire: Le centre d'infanterie établi à Fort Benning, Géorgie, le 1er novembre 1946, conformément à la lettre AGF 352/1232 (10-25-46) GNGPS, 25 octobre 1946, et modifié par la lettre AGF GNGPS 354.1/400 (1-16- 48) Le 16 janvier 1948. Il incorporait l'École d'infanterie [voir 337.9.8], AGF Board No. 3 [voir 337.8.2], toutes les troupes AGF à Fort Benning, et le poste de Fort Benning. Les fonctions du centre étaient assurées par le personnel de l'école d'infanterie. Affecté au quartier général de la Troisième armée par Station List 7, Quartier général, The Infantry Center, le 7 octobre 1948.

Documents textuels :Voir 337.9.8.

337.7.12 Dossiers du Centre des chasseurs de chars

Histoire: Le Tank Destroyer Tactical and Firing Center activé le 1er décembre 1941, à Fort George G. Meade, MD, conformément à la lettre du ministère de la Guerre AF 320.2 (11-5-41) MR-MC, le 27 novembre 1941, et confirmé par le 1er endossement , WD, AG0 M (retraité), 23 janvier 1942. Déménagé à Temple, Texas, le 14 février 1942. Redésigné le Tank Destroyer Command, annoncé dans la circulaire du ministère de la Guerre 59, 2 mars 1942. Redésigné le Tank Destroyer Center et affecté au remplacement de l'AGF et au commandement de l'école par le 1er avenant à la lettre du ministère de la Guerre AG 320.2 (7-11-42) MR-WD, 24 juillet 1942, et confirmé par la lettre AFG 320.2/69 (TD Comd)-GNGCT (8-16- 42) 16 août 1942. Abandonné le 10 novembre 1945 conformément à la lettre AGF AG 320.2/193 (R&SC) (R) (10-20-45) GNGCT-43, 20 octobre 1945 et confirmé par le quartier général, le remplacement et le commandement de l'école , Birmingham, lettre AL 320.2 GNRST, 14 décembre 1945.

Documents textuels :Documents généraux, 1941-46. Histoires, 1941-45.

337.7.12.1 Dossiers du Tank Replacement Training Destroyer Center, Camp Hood, TX

Documents textuels :Archives générales, 1942-46.

337.8 Registres des commissions de service
1916-50 (en vrac 1940-50)

337.8.1 Dossiers du Field Artillery Board, Fort Bragg, Caroline du Nord

Histoire: Field Artillery Board (FAB) établi à Fort Riley, KS, 1904. Transféré à Fort Sill, OK, 1913 et à Fort Bragg, NC, 1922. Affecté au quartier général AGF par le règlement de l'armée 85-10, Département de la guerre, le 2 juillet 1942 Transféré à l'école d'artillerie de campagne, AGF, par lettre AGF 334/127 (R) (12-13-44) GNGCT, 13 décembre 1944. Supprimé, avec des fonctions transférées au nouveau Conseil AGF n° 1, par lettre AGF 334 /127 (R) (9-22-45) GNRQT-/40352, 22 septembre 1945 confirmé par l'ordonnance générale 4, AGF Board No. 1, 1er février 1946. Redésigné AFF Board No. 1, en vigueur le 18 mars 1948 , par lettre AFF GNAGS 334/1 (AFF Bd.) (4-8-48), 8 avril 1948, suite à la suppression de l'AGF et à la création de l'AFF, le 18 mars 1948. AFF Board No. 1 transféré au siège social Troisième Armée, à compter du 5 juin 1948, conformément au message du Département de l'Armée WARX 83206, 3 juin 1948, confirmé par l'Ordre général 56, Quartier général de la Troisième Armée, 9 juin 1948.

Documents textuels : Objet de correspondance de la FAB, 1940-45. Correspondance décimale classifiée et non classifiée de l'AGF Board No.1, 1945-4750. Rapports de projets de recherche et de développement classifiés et non classifiés du conseil d'administration d'AGF n° 1, 1942-50.

337.8.2 Dossiers de l'Armored Board, Fort Knox, KY

Histoire: Armored Force Board établi à Fort Knox, KY, en 1940. Redésigné l'Armored Board conformément à l'ordre général du ministère de la Guerre 36, le 2 juillet 1943. Affecté à l'Armored Center par la lettre AGF 320.2/105 (Asgmt List) (C) (11 -1-44) GNGCT, 1er novembre 1944. Abandonné le 30 septembre 1945, avec des fonctions transférées à l'Army Ground Forces Board No. 2 établi à Fort Knox, KY, le 1er octobre 1945, par lettre AGF 334/127 (R ) (9-22-45) GNRQT-/140352, 22 septembre 1945, et lettre AGF 334/1 (AGF Bd. #2) (R) (9-24-45 GNRQT, 24 septembre 1945. Redésigné AFF Board N° 2, en vigueur le 18 mars 1948, par lettre AFF GNAGS 334/1 (AFF Bds) (4-8-48), 8 avril 1948, suite à l'abolition de l'AGF et à la création de l'AFF, le 18 mars 1948. AFF Carte n° 2 transférée au QG de la Deuxième Armée, à compter du 5 juin 1948, conformément à la Division Organisation et Formation Radio CSGOT/71624 (6-3-48) CM OUT 83211 (48 juin) et la lettre du QG de la Deuxième Armée AIABC-O 322 , 12 juillet 1948 confirmé par Depar ment de l'Ordre général de l'armée 59, 8 septembre 1948.

Documents textuels : Dossiers de l'Armored Board, y compris les fichiers décimaux généraux, 1939-45, et les dossiers de projets de recherche et développement, 1939-45. Fichiers décimaux généraux, 1945-50, de l'Army Field Forces Board No. 2. Dossiers de projets de recherche et de développement, 1945-49, de la Branche de l'équipement amphibie, Fort Ord, CA.

337.8.3 Dossiers du Conseil d'infanterie, Fort Benning, GA

Histoire: Conseil d'infanterie établi à Fort Benning, Géorgie, par le changement 22 de la compilation des ordres du département de la guerre (1881-1915), 15 décembre 1919. Affecté au quartier général AGF par le règlement de l'armée 75-10, département de la guerre, 2 juillet 1942.Transféré à l'École d'infanterie, AGF, par lettre AGF 334/127 (R) (12-13-44) GNGCT, 13 décembre 1944. Supprimé, à compter du 30 septembre 1945, avec des fonctions transférées au nouveau Conseil AGF n° 3, par lettre AGF 334/127 (R) (9-22-45) GNRQT-/40352, 22 septembre 1945. AGF Board No. 3 redésigné AFF Board No. 3, en vigueur le 18 mars 1948, par lettre AFF GNAGS 334/ 1 (AFF Bd.) (4-8-48), le 8 avril 1948, suite à l'abolition de l'AGF et à la création de l'AFF, le 18 mars 1948. AFF Board No. 3 transféré au quartier général de la Troisième Armée, à compter du 5 juin 1948 , conformément au message du Département de l'Armée WARX 83206, 3 juin 1948. Affecté au Centre d'infanterie, Fort Benning, par ordre général 56, Quartier général de la Troisième Armée, 9 juin 1948.

Documents textuels : Rapports de projet numérotés du conseil d'infanterie, y compris ceux d'un conseil prédécesseur à Fort Sill, OK, 1916-45 du conseil AGF n° 3, 1945-48 et du conseil AFF n° 3, 1948-50. Rapports mensuels sur l'état des projets du Conseil d'infanterie, 1944-45, du Conseil AGF n° 3, 1945-48 et du Conseil AFF n° 3, 1948-50.

337.8.4 Dossiers du Conseil de l'artillerie antiaérienne, Fort Bliss, Texas

Histoire: Établi à Fort Monroe, en Virginie, le 9 mars 1942, conformément à la lettre AGF 320.2/2 (AGF) (3-9-42), et était sous la supervision du Commandement de l'artillerie antiaérienne. Transféré à Camp Davis, NC, mai 1942, et à Fort Bliss, TX, septembre 1944. Libéré de son affectation au Commandement de l'artillerie antiaérienne, septembre 1945 et rebaptisé Section antiaérienne du Conseil AGF n° 1 TX, conformément à la lettre AGF 334/ 127 (R) (9-22-45) GNRQT-/40352, 22 septembre 1945. Libéré de son affectation à AGF Board No. 1 et rebaptisé AGF Board No. 4, à compter du 6 juillet 1946, conformément à AGF Radio GNGCT 51 (6-28-46) CM OUT 92921 (46 juin) et annoncé dans l'ordre général 4 du conseil AFG n° 4, 7 juillet 1946. Également en vigueur le 6 juillet 1946, le conseil AGF n° 4 affecté à l'artillerie antiaérienne et aux missiles guidés Center, Fort Bliss, et Commanding General, Antiaircraft Artillery and Guided Missile Center ont été désignés simultanément président du conseil d'administration AGF n° 4, conformément à la lettre AGF 334/1 (AGF Bd. n° 4) (7-10-46) GNDEV, 10 juillet , 1946. En vigueur le 20 novembre 1946, AGF Board No. 4 affecté au siège, AGF, par lettre AGF 370.5/4438 (11-19-46) GNGCT-51, 19 novembre 1946. Redesi Conseil AFF n° 4, entré en vigueur le 18 mars 1948, par la lettre AFF GNAGS 334/1 (AFF Bd.) (4-8-48, suite à l'abolition de l'AGF et à la création de l'AFF, le 18 mars 1948. AFF Board No. .4 transféré au Quartier général de la 4e Armée, à compter du 5 juin 1948, conformément à la Division de l'organisation et de l'entraînement Radio CSGOT CM-OUT 83209 (48 juin) le 3 juin 1948.

Documents textuels : Dossiers du Conseil de l'artillerie antiaérienne, y compris les fichiers décimaux généraux, 1941-45, et les rapports de projet, 1940-45. Dossiers du Conseil d'administration de l'AFF n° 4, y compris les dossiers administratifs, 1946-50, et les rapports sur les projets, 1943-46.

337.8.5 Dossiers du Cost Artillery Board

Histoire: Établi à Fort Monroe, en Virginie, avant la Seconde Guerre mondiale. Affecté aux AGF en application du Règlement 90-5 de l'Armée du 18 mai 1943. Affecté à l'Ecole d'Artillerie de la Côte par lettre AGF 334/127 (R) (12-13-44) GNGCT, 13 décembre 1944. Discontinué le 30 septembre 1945 par lettre AGF 337/124 (R) (9-22-45) GNRQT-/40352, 22 septembre 1945, avec des fonctions transférées à la Coast Artillery Section, AGF Board No. 1.

Documents textuels :Dossiers de projets de recherche et développement, 1939-47.

337.8.6 Dossiers de la Commission des véhicules de débarquement

Histoire: Établi à Fort Ord, CA, le 24 avril 1944, conformément à la lettre AGF 334/107 (R) (4-11-44) GNRQT, le 21 avril 1944, et confirmé par l'ordre général 12 du quartier général du IIIe Corps, le 24 avril 1944 Abandonné le 30 septembre 1945, par lettre AGF 334/127 (R) (9-22-45) GNRQT-/40352, 22 septembre 1945, avec des fonctions transférées au conseil d'administration d'AGF n° 2.

Documents textuels :Rapports de projets de recherche et développement, 1944-45.

337.8.7 Dossiers du Conseil des chasseurs de chars

Histoire: Établi à Temple, Texas, le 9 mai 1942 conformément à la lettre du ministère de la Guerre AG 320.2 (11-5-41) MR-MC, le 27 novembre 1941. Affecté au Tank Destroyer Center par la lettre AGF 320.2/155 (C)-GNGCT (9-1-42), 1er septembre 1942. Discontinué le 30 septembre 1945, par lettre AGF 334/127 (R) (9-22-45) GNRQT-/40352, 22 septembre 1945, avec des fonctions transférées à AGF Conseil n°2.

Documents textuels :Fichiers décimaux généraux, 1941-45.

337.9 Registres des écoles de service
1944-46

337.9.1 Documents du Collège de commandement et d'état-major général à Fort Leavenworth, KS

Histoire: Établie en tant qu'école d'application pour l'infanterie et la cavalerie à Fort Leavenworth, KS, le 26 janvier 1882, comme autorisé par l'ordonnance générale du département de la guerre 42 du 7 mai 1881, et annoncée par l'ordonnance générale du département de la guerre 8, le 26 janvier 1882. Redésigné l'École d'infanterie et de cavalerie des États-Unis par l'ordonnance générale 39 du département de la guerre, 22 juin 1886. Rebaptisée École des services généraux et du personnel le 1er août 1902, par l'ordonnance générale 89 du Département de la guerre. Divisée en deux écoles, l'une désignée l'École d'infanterie et de cavalerie, l'autre, le Collège d'état-major, par l'ordonnance générale 115 du ministère de la Guerre du 27 juin 1904. L'École d'infanterie et de cavalerie rebaptisée École de l'armée de la ligne par l'ordonnance générale 211 du ministère de la Guerre du 15 octobre 1907. L'École de la ligne et l'état-major Le Collège a fusionné et désigné l'École de commandement et d'état-major par l'ordonnance générale du ministère de la Guerre 30, le 2 août 1923. Redésigné le Collège de commandement et d'état-major conformément à la circulaire du Département de la guerre 154, le 29 mai 1946. Redesignat ed the Command and General Staff College le 25 avril 1947, par War Department General Order 41, 25 avril 1947, et confirmé par War Department Circular 107, April 29, 1947. Placé sous la juridiction du directeur de l'organisation et de la formation, War Department État-major général, 12 juin 1946, par la circulaire du ministère de la Guerre 169, 11 juin 1946. Responsabilité de l'exploitation et de l'administration déléguée au QG AGF le 1er janvier 1947, conformément à la circulaire du ministère de la Guerre 5, 7 janvier 1947. Réaffecté à l'armée continentale américaine Commandement, 1955.

Documents textuels : Ordres généraux, 1941-50 publication "Military Review", 1940-50.

337.9.2 Dossiers de l'école de l'adjudant général

Histoire: Établissement à Fort Washington, MD, annoncé par la lettre AF 352 du ministère de la Guerre (Ft. Washington, Md.) (6-13-41) MO-D, 14 juin 1941. Déménagé à Fort Sam Houston, Texas en août 1944 et affecté au quartier général du huitième commandement de service. Abandonné à Fort Sam Houston, TX, le 2 mai 1945, et rétabli à Camp Lee, VA, en tant qu'activité de classe I du quartier général, Third Service Command, conformément à la lettre SPX 370.5 (7-7-45) des Forces armées. OB-S-SPMOT-M, 23 mars 1945. Déménagé à Fort Oglethorpe, Géorgie, 1er août 1945, par lettre du ministère de la Guerre AG 370,5 (7-7-45) )OB-S-SPMOT-M, 11 juillet 1945, et affecté au quartier général du quatrième commandement de service. Reclassé comme activité sous le contrôle de l'adjudant général, le 25 avril 1946, selon la Circulaire ASF 98, 19 avril 1946. Déménagé à Carlisle Barracks, PA, le 15 novembre 1946. Réaffecté au Centre scolaire administratif AGF, Carlisle Barracks, PA, selon WD Circular 24, 28 janvier 1947.

Documents textuels : Ordres généraux, mémorandums numérotés 1944-50, mémorandums d'entraînement 1943-50, bulletins quotidiens 1943-44 et 1947-48, programmes d'instruction de 1948, 1949-50.

337.9.3 Archives de l'École d'artillerie antiaérienne

Histoire: Activé à Camp Davis, NC, mars 1942, conformément à la lettre AGF 310.2/2 AGF (3-7-42) le 9 mars 1942. Affecté au Commandement antiaérien [VOIR 337.7.5] le 1er mai 1942, par lettre AGF 320.2 /161 ​​(C)-GNOPN (6-1-42) le 1er juin 1942. Transféré à Fort Bliss, TX, septembre 1944 par lettre AGF 370.5/402 (R) 3-8-44) GNGCT, 3 août 1944. Libéré de son affectation au commandement antiaérien, le 7 octobre 1945, et affecté au commandement de remplacement et de l'école, conformément à la lettre AGF 320.2/329 (R&SC) (5-10-45) GNGCT-53, 5 octobre 1945. Réaffecté à the Antiaircraft Artillery and Guided Missile Center, 6 juillet 1946, par lettre AGF 354.1/1 (AAA & GM Ctr) (2-7-46) GNGCT-51, 2 juillet 1946. Rebaptisé Antiaircraft and Guided Missile Branch, The Artillery School, par War Department Letter AG 352 (26-10-46) AO-I-GNGCT-M, 1er novembre 1946, et confirmé par General Order 34, Field Artillery School, Fort Sill, OK, 29 octobre 1946. Redésigné l'artillerie antiaérienne et l'école de missiles guidés par Departm ent de l'Ordre général de l'armée 25, 13 avril 1955.

Documents textuels : Fichiers décimaux généraux, 1945-50. Ordres généraux, 1940-46.

337.9.4 Archives de l'école blindée

Histoire: Autorisé conformément à la lettre du ministère de la Guerre AG 320.2 (7-5-40)M (Ret) MC, le 10 juillet 1940. Établi à Fort Knox, KY, le 1er octobre 1940. Redésigné l'école blindée conformément à l'ordre général du ministère de la Guerre 36, 2 juillet 1943, et affecté au commandement blindé [VOIR 337.7.8]. Libéré de son affectation à l'Armored Command, le 20 février 1944, et affecté au Remplacement et au School Command par l'AGF 320.2 (Repl. & Sch Comd) (C) (2-13-44) GNGCT, le 13 février 1944. Affecté à AGF 1er novembre 1946, par lettre AGF 322.011/140 (10-22-46) GNGCT-51, 22 octobre 1946.

Documents textuels : Dossiers de la Direction générale de l'administration, y compris les ordres généraux, les rapports de recherche sur les blindés 1940-50, 1944-46 et les fichiers décimaux généraux, 1940-50. Dossiers généraux du Département des communications, 1949-50. Instructions de programme, 1946-50, du Département des cours d'extension. Dossiers du Département de la documentation pédagogique et de la reproduction, y compris les dossiers relatifs aux manuels de terrain, 1941-1950.

337.9.5 Archives de l'école d'artillerie

Histoire: Créée le 3 juin 1911 en tant qu'école de tir de l'artillerie de campagne, conformément à l'ordonnance générale 72 du ministère de la Guerre, 1911. Rebaptisée école d'artillerie de campagne, le 30 janvier 1920, par l'ordonnance générale 7 du ministère de la Guerre, 1920. Affectée au chef de campagne Artillerie jusqu'en mars 1942, date à laquelle il est affecté à l'AGF, Remplacement et Commandement de l'École. Rebaptisée The Artillery School, le 1er novembre 1946, par la lettre du ministère de la Guerre AG 352 (10-26-42) AO-I-GNGCT-M, le 1er novembre 1946, et confirmée par l'ordonnance générale du ministère de la Guerre 11, 22 janvier 1947. Le 1er novembre 1946, affecté directement à l'AGF conformément à la lettre AGF 322.011/140 (10-22-46) GNGCT-51, 22 octobre 1946. Redésigné l'École d'artillerie et de missiles guidés par le Département de l'armée, Ordre général 25, 13 avril 1955.

Documents textuels : Ordres généraux, 1940-46 fichiers décimaux généraux, 1945-50. Aperçus, plans et correspondance, 1946-50, du Département des cours de vulgarisation.

Affiches: De l'école d'artillerie de campagne de l'armée américaine, annonces d'emplois d'artillerie, ca. 1951-52 (AP, 5 éléments).

337.9.6 Archives de l'école de cavalerie, Fort Riley, KS

Histoire: Établi à Fort Riley, KS conformément à l'ordre général du département de la guerre 7, 10 février 1921. Affecté au chef de cavalerie [VOIR 177.4] jusqu'en mars 1942, date à laquelle il a été affecté au remplacement de l'AGF et au commandement de l'école. Rebaptisée Ground General School, le 1er novembre 1946, conformément à la lettre du ministère de la Guerre AG 352 (10-26-46) AO-I-GNGCT-M, le 1er novembre 1946, et confirmée par l'ordonnance générale du ministère de la Guerre 11, 22 janvier, 1947. Affecté directement à AGF le 1er novembre 1946, par lettre AGF 322.011/140 (10-22-46) GNGCT-51, 22 octobre 1946.

Documents textuels : Dossiers généraux de l'école de cavalerie, 1941-50. Dossiers généraux de la Ground General School and School Center, 1946-49 . Dossiers de l'école du renseignement AGF, 1946-47. Dossiers du dépôt de remplacement AGF n° 3, 1945.

337.9.7 Archives de l'école d'artillerie côtière

Histoire: Établi à Fort Monroe, en Virginie, conformément à l'ordre général du département de la guerre 7, 10 février 1921. Affecté au chef de l'artillerie [VOIR 177.2 177.2.2] jusqu'en mars 1942, date à laquelle il a été réaffecté au remplacement de l'AGF et au commandement de l'école. Déménagé à Fort Winfield Scott, Californie le 1er juin 1946. Redésigné comme Seacoast Branch, The Artillery School, le 1er novembre 1946, conformément à la lettre du ministère de la Guerre AG 352 (10-26-46) AO-I-GNGCT-M, 1er novembre , 1946, et confirmé par l'ordonnance générale du ministère de la Guerre 11, 22 janvier 1947.

Documents textuels : Documents généraux, 1906-46. Fichiers décimaux généraux, 1946-49.

337.9.8 Archives de l'école d'infanterie

Histoire: Fondée sous le nom de School of Musketry, une école départementale au Presidio de Monterey, en Californie, conformément à l'ordonnance de la division du Pacifique 4, le 21 février 1907. Déménagée à Fort Sill, OK, en décembre 1912. Désigné comme une école de l'armée par le bulletin du ministère de la Guerre le 19 juin 9, 1913. Désigné l'École d'infanterie de l'armée, 1917. Transféré à Fort Benning, GA, octobre 1918. Redésigné l'École d'infanterie par le War Department General Order 7, 30 janvier 1920. Affecté au chef de l'infanterie jusqu'en mars 1942 par la suite affecté à Remplacement AGF et commandement scolaire. Libéré de son affectation au commandement de remplacement et de l'école, le 1er novembre 1946, et affecté directement à l'AGF conformément à la lettre AGF 322.011/143 (1-31-46) GNGCT-9, 31 octobre 1946.

Documents textuels : Ordres généraux, 1940-50. Publications, "The Infantry School Mailing List", 1925-50 "The Infantry School Quarterly", 1925-50.

337.9.8.1 Dossiers de la section aéroportée, l'école d'infanterie

Histoire: Activé le 15 mai 1942, en tant qu'école de parachutisme, une composante de l'Airborne Command, conformément à la lettre AGF 320.2 (Airborne Comd-GNPON) (4-19-42) le 6 mai 1942. Affecté au remplacement de l'AGF et au commandement de l'école le 1er mars , 1944, conformément à la lettre AGF 320.2/103 (Airborne) (C) (2-23-44) GNGCT, 23 février 1944. Rebaptisée Airborne School par WD Circular 3, 4 janvier 1946. Rebaptisée Airborne Department, The École d'infanterie, entrée en vigueur le 1er novembre 1946, conformément à la lettre du ministère de la Guerre AG 352 (10-26-46) AO-I-GNGCT-M, 1er novembre 1946, et confirmée dans l'ordonnance générale du ministère de la Guerre 11, 22 janvier 1947. Redésigné Airborne Section, The Infantry School, par lettre du ministère de la Guerre AGAO-I-352 (11-26-46)-M, 5 février 1947.

Documents textuels : Dossiers généraux, 1942-46.

337.9.9 Dossiers de l'école des chasseurs de chars

Histoire: La Tank Destroyer School activée le 1er décembre 1941, à Fort George G. Meade, MD, conformément à la lettre du ministère de la Guerre AG 320.2 (11-5-41) MR-MC, 27 novembre 1941, et confirmée par le 1er avenant, AGO, 23 janvier 1942. Déménagé à Killeen, TX, le 14 février 1942, et à Camp Hood, TX, le 18 septembre 1942. Abandonné le 30 novembre 1945, conformément à la lettre AGF 352/250 (R) GNGCT-43, 9 novembre , 1945, avec des fonctions transférées à The Armored School, Fort Knox, KY.

Documents textuels : Plans de cours et programmes d'enseignement, 1952-54. Rapports de renseignement militaire, 1940-45.

337.10 Enregistrements des exercices AFF
1951-55

Documents textuels : Dossiers de l'exercice Long Horn, Fort Hood, Texas, 1951-52. Dossiers de l'exercice Southern Pine, Fort Bragg, Caroline du Nord, y compris les fichiers décimaux généraux et les journaux quotidiens du directeur de manœuvre, 1951. Dossiers du Joint Planning Information Bureau, 1951. Journaux de la section du personnel, 1951-52. Dossiers du 301st Logistical Command, 1951. Dossiers du Troop Carrier Command, 1951. Dossiers de l'exercice Snow Fall, y compris les dossiers de planification des opérations, les émissions et les dossiers décimaux généraux du quartier général de manœuvre, 1951-1952 rapports finaux de l'état-major interarmées, 1951-52 dossiers généraux du personnel spécial, 1951-52 et dossiers généraux décimaux du groupe d'arbitres, 1951-52. Dossiers de l'exercice Snow Storm, y compris les publications et le rapport final, 1952 dossiers généraux de l'état-major général, 1952-53 et dossiers généraux du groupe d'arbitres, 1952-53. Fichiers d'opérations d'entraînement des exercices Blue Bolt, 1954-55 Flash Burn, 1954 Follow Me, 1954-55 Hailstorm, 1954-55 Hilltop, 1954 et Ski Jump, 1953-54.

337.11 Registres des installations AGF et AFF
1940-52

Documents textuels : Dossiers du quartier général du poste Camp Atterbury, IN, 1950-53 Fort Benning, GA, 1941-46 Fort Bliss, TX, 1942-50 Fort Bragg, Caroline du Nord, 1941-50 Camp Breckinridge, KY, 1950-52 Fort Campbell, KY, 1942 -50 Camp Carson, CO, 1942-46 Camp Chaffee, AR, 1945-52 Camp Cooke, Californie, sd Fort Crockett, Texas, 1949-52 Camp Desert Rock, NV, 1951-53 Camp Drum, NY, 1948-54 Camp Edwards, MA, 1950-53 Fort George G. Meade, MD, 1943-48 Camp Gordon, Géorgie, 1943 -49 Camp Hood, TX, 1942-45 Indiantown Gap, PA, Réserve militaire, 1940-48 Fort Jackson, SC, 1940-50 Fort Knox, KY, 1940-50 Fort Lawton, WA, 1943-51 Fort Leonard Wood, MO , 1941-50 Fort Lewis, WA, 1940-50 Fort McClellan, AL, 1947-48 Fort Monroe, VA, 1944-50 Fort Ord, CA, 1940-50 Camp Pickett, VA, 1942-52 Camp Roberts, CA, 1941 -51 Fort Sam Houston, Texas, 1940-50 Fort Story, Virginie, 1941-50 Fort Totten, NY, 1940-50.

337.12 Registres des organes consultatifs de l'AFF
1949-52

Documents textuels : Dossiers de l'Army Equipment and Policy Panel (AEPP), comprenant de la correspondance, des transcriptions de témoignages, des études et un rapport final, 1949-50. Rapport de l'Army Equipment Board (successeur de l'AEPP) sur les besoins en recherche et développement, 1950. Études soumises au Military Occupational Specialty (MOS) Panel par les différents commandements et services de soutien de l'armée, 1952.

337.13 Dossiers des sections de l'armée américaine des commissions mixtes
1949-54

Documents textuels : Correspondance décimale de la U.S. Army Section du Joint Tactical Air Support Board, 1949-51. Dossiers de projet de la section de l'armée américaine du Joint Troop Airborne Board, 1953-54.

Documents associés : Dossiers de l'Army Air Support Center, prédécesseur de la U.S. Army Section du Joint Tactical Air Support Board, sous 337.7.4.

337.14 Films (général)
1942

Vitesse avec puissance et traction, démontrant les utilisations du tracteur militaire à grande vitesse MG-2, 1942 (2 bobines).

337.15 Images fixes (Général)
1942-48

Tirages photographiques : Soutien aérien allié à l'invasion de l'Europe du jour J, dans l'album, 1944 (AV, 318 images). Carrière du lieutenant général Lesley J. McNair, 1942-44 (GF, 135 images). Démonstrations de techniques d'atterrissage de combat amphibie à Fort Edwards, MA, 1942 (FE, 265 images).

Diapositives de la lanterne : Formation militaire universelle, 1942-48 (SL, 29 images). Activité militaire en Afrique du Nord, ca. 1942 (NA, 66 images).

Voir Photographies sous 337.7.3.

Note bibliographique : version Web basée sur le Guide to Federal Records des Archives nationales des États-Unis. Compilé par Robert B. Matchette et al. Washington, DC : Administration nationale des archives et des dossiers, 1995.
3 tomes, 2428 pages.

Cette version Web est mise à jour de temps à autre pour inclure les dossiers traités depuis 1995.


Chansons de l'année 1942

Cette page répertorie les meilleures chansons de 1942 dans les charts sources. La manière dont les différentes cartes sont combinées pour atteindre cette liste finale est décrite sur la page de génération du site. Il existe également un ensemble de tableaux mensuels indiquant les différents numéros un à n'importe quelle date de 1942.

Entre 1920 et 1940 il y a peu de cartes disponibles (du moins que l'on puisse trouver). Ces résultats doivent être traités avec une certaine prudence car, à quelques exceptions près, ils sont basés sur des graphiques assez subjectifs et biaisés en faveur des États-Unis.

À cette époque, la musique était dominée par un certain nombre de « Big Bands » et les chansons pouvaient être attribuées au chef du groupe, au nom du groupe, au chanteur principal ou à une combinaison des deux. Il est courant, par exemple, de voir la même chanson répertoriée avec trois artistes différents. Et, juste pour nous empêcher de nous ennuyer, le succès d'une chanson était lié aux ventes de partitions, donc une chanson populaire était souvent interprétée par de nombreuses combinaisons différentes de chanteurs et de groupes et les charts contemporains répertoriaient la chanson, sans préciser quelle version a été le plus gros succès. Lorsque nous avons trouvé de tels problèmes, nous avons tenté de consolider les entrées en utilisant la valeur la plus largement acceptée pour l'artiste dans chaque cas.

À ce stade, le nombre d'entrées de graphique d'entrée a atteint son point le plus bas au cours de la période 1927-2007. Ce n'était pas seulement à cause de la guerre, mais aussi à cause de la grève du musicien aux États-Unis.

Les dix meilleurs artistes de la chanson de 1942 étaient :

Commentaires précédents (le plus récent en premier)

Cela ressemble à 'Darling, Je Vous A'ime Beaucoup' qui s'est associé à Hildegarde - votre chanteuse. La version la plus vendue fut celle de Nat 'King'Cole (1955).

cherche a+ somg +, pourrait +be +français , femme +chanteuse +, et ça commence +avec Darling +les +prochains +mots sont en +français

Gardez les lumières allumées dans le port

Vous cherchez une chanson, je pense des années 40) disant que je suis ici ou je serai là et aussi une ligne jusqu'à ce que la lune fasse quelque chose ?

#94 - Ambrose & Son Orchestre - Rose O'Day

Cela devrait être ajouté à la page 'Bert Ambrose & His Orchestra' (actuellement Song Artist #138).

#91 - Allan Jones - Intermezzo

Pour faire le lien avec les autres enregistrements de cette chanson, je pense que le titre devrait être changé en 'Intermezzo (Souvenir De Vienne)'.

Pour faire le lien avec les autres enregistrements de cette chanson, je pense que le titre devrait être changé en "(I Got Spurs That) Jingle Jangle Jingle".

cd,s de chansons en 1942 Albums

Il y avait un chant qui disait : Que le bon Dieu vous bénisse et vous garde + près ou loin, que vos jours soient remplis de joie.

N'y avait-il pas une chanson numéro 1 intitulée "I MET HER ON MONDAY" . Ron

Selon nos sources, Horace Heidt a sorti la chanson "I Met Her On Monday" en 1942 mais ce n'était pas un hit.

Cette ligne a également été utilisée dans de nombreux autres succès, par exemple The Crystals "Da Doo Ron Ron (When He Walked Me Home)", Craig David "7 Days" et Spinal Tap "Big Bottom".

C'est le même que le n° 63 en 1941. Il a été émis sous le nom de Columbia 36549.

Vous avez raison les données ont été corrigées merci pour la saisie

Il s'agit presque certainement du même enregistrement publié sur Capitol 116. Je n'ai trouvé aucune preuve que Holiday l'ait enregistré séparément en solo. L'enregistrement qu'elle a fait avec Whiteman est le seul qui apparaît dans une discographie que j'aie jamais vue.

Nous pensons que vous avez raison, les données ont été corrigées, merci pour la correction

La chanson préférée de ma belle-mère

Elle se souvient : "J'aimerais donner à cette main un anneau en or ordinaire, car je suis vraiment et vraiment amoureuse", " Un chanteur masculin, avec un groupe, probablement 1942-44.

Je suis né en 1942, mon père était un "plugger de chansons" à l'époque, c'est ce que vous appeliez A&R et il se rendait aux concerts offrant des chansons de Gershwin à Arlen de Sinatra à Dinah Shore.

Mes cousins, Harry et Charlie Tobias sont dans le Songwriter's Hall of Fame et l'un des grands succès de mon père était une chansonnette stupide et absurde Hut-Sut Rawlston Rillerah écrite par Leo V. Killion, Ted McMichael et Jack Owens en 1941, enregistrée par le Freddy Martin, Spike Jones et Mel Torme.

Cela n'avait rien à voir avec les céréales Ralston Purina Chex.

Je n'ai découvert votre page Web qu'aujourd'hui et j'en suis ravi. Quand je grandissais, mon père travaillait dans la construction et nous allions d'un travail à l'autre. (1938-1948) À cette époque, peu de voitures avaient des radios, alors nous chantions en voyageant d'un endroit à l'autre. J'ai 74 ans maintenant, et je me retrouve toujours à chanter les morceaux des chansons que nous chantions à l'époque.

Bien sûr, j'aimerais avoir une copie des paroles de certains d'entre eux. Où dois-je aller?

Nous sommes ravis que le site vous ait rendu service. Comme vous l'aurez vu, nous ne sommes pas un site de paroles.

Il existe de nombreux sites de paroles sur le web, malheureusement ils contiennent surtout beaucoup de publicités. Nous aurions tendance à aller sur LyricWiki (http://lyrics.wikia.com/) ou A-Z Lyrics (http://www.azlyrics.com/)

les meilleures années de ma vie.

J'ai 88 ans et je me souviens de toutes les chansons que j'ai vues sur cette page. Je serais ravi d'avoir chacune des plus belles musiques de cette époque. Les jeunes d'aujourd'hui sont vraiment absents s'ils n'essayent pas d'écouter les mots et la mélodie.

Ce fut également un hit n ° 4 sur le Billboard américain.

La chanson a été répertoriée sous Peggy Lee (qui l'a chantée). Les données ont été rendues cohérentes, merci.

19 & amp 67 Quelqu'un d'autre prend ma place

Ces deux entrées sont le même enregistrement - Benny Goodman avec Peggy Lee au chant. Il a été classé n ° 1 en 1942 puis a été réédité en 1948 et classé n ° 30.

Pour une confirmation que ces deux listes sont le même enregistrement, voir The Big Band Discography 1917-1942 par Brian Rust. Il ne répertorie que les enregistrements réalisés jusqu'à la grève de l'Union des musiciens en 1942, mais répertorie toutes les rééditions connues de chaque enregistrement à la date de ses recherches. Pop Memories 1890-1954 de Joel Whitburn déclare également que le Columbia est une réédition de l'enregistrement d'Okeh.

Vous avez clairement raison. Nous énumérerions normalement cela sous Peggy Lee, mais la réédition en 1948 la rend plus complexe, nous aimerions noter la réédition d'une manière ou d'une autre (plutôt que d'ajouter ses semaines à la sortie de 1942).

Nous pensons donc que la meilleure solution est de remplacer les entrées de 1942 par Peggy Lee et celles de 1948 par Benny Goodman et de s'assurer que cette note est publiée sur les pages des deux artistes afin que les utilisateurs intéressés puissent voir ce que nous avons fait.

Un cas intéressant, merci de l'avoir porté à notre attention.

1942 première classe tout au long

#19 et #67 sont probablement la même chanson. Peggy Lee a chanté sur "Somebody Else is Taking My Place" de Benny Goodman en 1942, si ma mémoire est bonne.

Dans la liste Bullfrog, il y a deux chansons distinctes (avec les numéros de préfixe 1948_211 et 1942_033), l'une a une étiquette de "Okeh 6497" l'autre a "Columbia 38198". Nous soupçonnons que votre suggestion selon laquelle Peggy Lee a chanté sur les deux est correcte (la version de 1948 la mentionne explicitement mais, dans la liste Bullfrog, la version 1942 n'a que "Benny Goodman & His Orchestra" répertorié).

Comme vous le savez, les palmarès informels du Billboard avant 1958 répertoriaient souvent les chansons sans créditer les artistes (parce que l'accent était mis sur les ventes de partitions plutôt que sur les disques) ou ils répertoriaient les chefs de groupe sans chanteurs ou les chanteurs sans chefs de groupe. Cela a conduit à un certain nombre de situations déroutantes où la même chanson est créditée à différentes combinaisons dans différents classements. Malheureusement, chaque façon de résoudre ce défi entraîne d'autres problèmes, nous essayons de rester aussi proches que possible de la véritable histoire tout en étant aussi cohérents que possible dans notre approche. Nous avons ajouté une note à la page de Benny Goodman et Peggy Lee pour le mentionner, mais après avoir examiné la liste originale de Bullfrog, nous avons décidé que la meilleure option était de laisser les données telles quelles.

Malgré le fait qu'à cette occasion nous n'allons pas apporter la modification que vous suggérez, nous tenons à vous remercier pour votre contribution. C'est la vigilance des utilisateurs comme vous qui permet d'améliorer la qualité des données de ce site.

Quelle façon incroyable de ramener tous mes vieux souvenirs. J'ai toujours mes disques.

Merci, mais Woody Herman a été court-circuité.

Je viens de découvrir votre site et je suis sûr que j'en profiterai souvent à l'avenir. Cependant, je remarque que pour Woody Herman, vous n'énumérez que "Blues in the Night". Woody a eu un certain nombre d'autres hits, notamment "Woodchoppers Ball" et "Laura".

Cordialement, William L Rupp, Fallbrook, Californie

Woody Herman a sa propre page (vous pouvez y accéder en cliquant sur son nom, via la liste "Song Artists", la liste alphabétique des artistes ou l'index du site). Il répertorie plus de 70 de ses succès (y compris les trois que vous mentionnez).

Nous remarquons que nous avons des entrées pour "At the Woodchopper's Ball" et "Woodchopper's ball" que nous corrigerons évidemment à l'avenir.

qui a chanté cette chanson au milieu des années cinquante ?

La chanson "I Guess I'll be On My Way" a été un succès pour Woody Herman en 1942. Personne d'autre n'a eu de succès avec ce titre exact dans aucun de nos classements.

Les chansons les plus proches que nous ayons sont "Dream Along With Me (I'm On My Way To a Star)" de Perry Como qui fut un hit en 1956, "I'm On My Way" des Highwaymen en 1962 et "I'll Be on My Way" par Billy J Kramer & Les Dakotas en 1963.

Il est probable que quelqu'un ait repris la chanson de Woody Herman dans les années 50 mais n'ait pas eu de succès avec.

Il y a eu de très bonnes chansons écrites et enregistrées en 1942, je n'en ai peut-être que 54 mais je me souviens les avoir entendues tout au long de ma vie. Mais la chanson pour moi dont je me souviens très bien est "White Christmas" qui est comme un hymne national ou devrais-je dire est l'hymne national de Noël mais comme je l'ai dit au début de 1942, j'ai vu des chansons classiques et elles ne mourront jamais.


27 août 1942 - Histoire

Les batailles du débarquement et d'août

A bord des transports approchant des Salomon, les Marines cherchaient un combat acharné. Ils savaient peu de choses sur les cibles, encore moins sur leurs adversaires. Les cartes disponibles étaient médiocres, construites sur la base de cartes hydrographiques obsolètes et d'informations fournies par d'anciens habitants de l'île. Bien que des cartes basées sur des photographies aériennes aient été préparées, elles ont été égarées par la Marine à Auckland, en Nouvelle-Zélande, et ne sont jamais parvenues aux Marines à Wellington.

Le 17 juillet, deux officiers d'état-major de la division, le lieutenant-colonel Merrill B. Twining et le major William McKean, avaient pu rejoindre l'équipage d'un B-17 volant depuis Port Moresby pour une mission de reconnaissance au-dessus de Guadalcanal. Ils ont rapporté ce qu'ils avaient vu, et leur analyse, couplée à des photographies aériennes, n'a indiqué aucune défense étendue le long des plages de la côte nord de Guadalcanal.

Iles Guadalcanal, Tulagi-Gavutu et Florida (cliquez sur l'image pour un agrandissement dans une nouvelle fenêtre)

Cette nouvelle était en effet la bienvenue. L'officier du renseignement de la division (G-2), le lieutenant-colonel Frank B. Goettge, avait conclu qu'environ 8 400 Japonais occupaient Guadalcanal et Tulagi. L'état-major de l'amiral Turner estimait que les Japonais s'élevaient à 7 125 hommes. L'officier du renseignement de l'amiral Ghormley a fixé la force ennemie à 3 100 hommes au plus près du total réel de 3 457 soldats japonais dont 2 571 étaient stationnés à Guadalcanal et étaient pour la plupart des ouvriers travaillant sur l'aérodrome.

Premier uniforme de service maritime publié pendant la Seconde Guerre mondiale

Le Corps des Marines des États-Unis est entré dans la Seconde Guerre mondiale en portant essentiellement le même uniforme de campagne d'été qu'il avait porté pendant les "guerres de la banane". Les Marines défendant les avant-postes américains du Pacifique à Guam, Wake Island et aux Philippines à la fin de 1941 portaient un uniforme de campagne d'été composé d'une chemise et d'un pantalon en coton kaki, de leggings et d'un casque en acier M1917A1. Des plans pour changer cet uniforme étaient en cours depuis au moins un an avant l'ouverture des hostilités.

Comme l'avait fait l'armée, le Corps des Marines avait utilisé un uniforme de fatigue en denim bleu ample pour les détails de travail et certains exercices sur le terrain depuis les années 1920. Cet uniforme de fatigue était soit une combinaison en une seule pièce, soit une salopette et une veste en deux pièces, toutes deux dotées de boutons en métal « USMC ». En juin 1940, elle est remplacée par une combinaison verte en coton. Cet uniforme et l'uniforme de campagne d'été ont été remplacés par ce qui allait devenir l'uniforme utilitaire. Approuvé pour les questions générales le 166e anniversaire du Corps des Marines, le 10 novembre 1941, ce nouvel uniforme était fait de coton sergé à chevrons vert sauge (bien que « olive terne » ait été demandé dans les spécifications), alors un matériau populaire pour les civils vêtements de travail. L'uniforme en deux pièces se composait d'un manteau (souvent appelé "veste" par les Marines) et d'un pantalon. En 1943, une casquette faite du même matériau sera émise.

Le manteau ample était fermé sur le devant par quatre boutons en acier au fini bronze riveté en deux pièces, chacun portant les mots « U.S. MARINE CORPS » en relief. Les poignets étaient fermés par des boutons similaires. Deux grandes poches plaquées ont été cousues sur les jupes avant de la veste et une seule poche plaquée a été cousue sur la poitrine gauche. Cette poche portait les insignes de l'aigle, du globe et de l'ancre du Corps des Marines et les lettres « USMC » étaient inscrites au pochoir à l'encre noire. Le pantalon, porté avec et sans les leggings en toile kaki, avait deux poches avant fendues et deux poches plaquées arrière.

Le nouvel uniforme a été distribué au flot de nouvelles recrues qui envahissaient les dépôts de recrues dans les premiers mois de 1942 et a été porté pour la première fois au combat lors du débarquement à Guadalcanal en août 1942. Cet uniforme a ensuite été porté par les Marines de toutes les armes de la campagne des Salomon. jusqu'à la fin de la guerre. À l'origine, les boutons du manteau et du pantalon étaient tous cuivrés, mais une spécification alternative d'urgence a été approuvée le 15 août 1942, huit jours après le débarquement à Guadalcanal, qui a permis une variété de finitions sur les boutons. Vers la fin de la guerre, un nouvel uniforme utilitaire "modifié" qui avait été développé après Tarawa a également été publié, en plus d'une variété d'uniformes de camouflage. Tous ces uniformes utilitaires, ainsi que les casques M1 conçus par l'armée et les chaussures "boondocker" en cuir et en cuir à semelles en caoutchouc conçues par le Corps des Marines, seraient portés tout au long de la guerre dans le Pacifique, pendant les années d'après-guerre, et dans la guerre de Corée.&# 151 Kenneth L. Smith-Noël

Pour s'opposer aux Japonais, les Marines disposaient d'une écrasante supériorité d'hommes. À l'époque, les tableaux d'organisation d'une division du Corps des Marines indiquaient un total de 19 514 officiers et hommes de troupe, y compris les unités médicales navales et du génie (Seabee). Les régiments d'infanterie étaient au nombre de 3 168 et se composaient d'une compagnie de quartier général, d'une compagnie d'armes et de trois bataillons. Chaque bataillon d'infanterie (933 Marines) était organisé en une compagnie de quartier général (89), une compagnie d'armes (273) et trois compagnies de fusiliers (183). Le régiment d'artillerie comptait 2 581 officiers et hommes organisés en trois bataillons d'obusiers de 75 mm et un bataillon d'obusiers de 105 mm. Un bataillon de chars légers, un bataillon d'armes spéciales de canons antiaériens et antichars, et un bataillon de parachutistes ont ajouté la puissance de combat. Un régiment du génie (2 452 Marines) avec des bataillons d'ingénieurs, de pionniers et de Seabees, a fourni un important élément de combat et de service. Le total était complété par le quartier général du bataillon du quartier général de la division, les compagnies de transmission et de police militaire et les troupes de service de la division, les transports motorisés, les tracteurs amphibies et les bataillons médicaux. Pour Watchtower, le 1er bataillon de raiders et le 3e bataillon de défense avaient été ajoutés au commandement de Vandegrift pour fournir plus de fantassins et des canons et équipages de défense côtière et antiaériens bien nécessaires.

Malheureusement, l'artillerie la plus lourde de la division avait été laissée en Nouvelle-Zélande. L'espace et le temps limités des navires signifiaient que les gros canons de la division, un bataillon d'obusiers de 155 mm et tous les camions de deux tonnes et demie du bataillon de transport motorisé n'étaient pas chargés. Le colonel Pedro A. del Valle, commandant le 11e Marines, était mécontent de la perte de ses obusiers lourds et tout aussi affligé que l'équipement essentiel de sonorisation et de portée de flash nécessaire à un tir de contrebatterie efficace ait été abandonné. Tous les vêtements de rechange, les rouleaux de literie et les fournitures nécessaires pour soutenir la division renforcée au-delà de 60 jours de combat n'ont également pas réussi à faire la coupe dans la bataille pour l'espace d'expédition. Dix jours d'approvisionnement en munitions pour chacune des armes de la division sont restés en Nouvelle-Zélande.

En route vers Guadalcanal, le Cam Richmond Kelly Turner, commandant de la Force amphibie, et le major-général Alexander A. Vandegrift, commandant de la 1re Division de marines, examinent le plan de l'opération Watchtower pour le débarquement aux Îles Salomon. Collection photographique historique navale 880-CF-117-4-63

De l'avis de l'historien de la 1re Division et vétéran du débarquement, les hommes des transports en approche « pensaient qu'ils auraient du mal à débarquer ». Ils étaient confiants, certes, et sûrs de ne pas pouvoir être vaincus, mais la plupart des hommes entraient au combat pour la première fois. Il y avait des officiers vétérans du combat et des sous-officiers (sous-officiers) dans toute la division, mais la majorité des hommes entamaient leur bataille initiale. Le commandant du 1st Marines, le colonel Clifton B. Cates, a estimé que 90 pour cent de ses hommes s'étaient enrôlés après Pearl Harbor. La légendaire 1re division de marines de la Seconde Guerre mondiale, de la guerre de Corée, de la guerre du Vietnam et de la guerre du golfe Persique, la division la plus décorée des forces armées américaines, n'avait pas encore établi sa réputation.

Le convoi de navires, avec son écran protecteur de porte-avions, a atteint Koro dans les îles Fidji le 26 juillet. Les débarquements d'entraînement ne faisaient guère plus qu'exercer les péniches de débarquement des transports, car les récifs empêchaient un véritable débarquement sur la plage. Le rendez-vous à Koro a donné aux commandants supérieurs une chance d'avoir une réunion en face à face. Fletcher, McCain, Turner et Vandegrift se sont réunis avec le chef d'état-major de Ghormley, le contre-amiral Callaghan, qui a informé les conférenciers que ComSoPac avait ordonné au 7e Marines des Samoa de se préparer à s'embarquer avec un préavis de quatre jours en renfort pour la tour de guet. A cette nouvelle décidément bonne, l'amiral Fletcher a ajouté une mauvaise nouvelle. Compte tenu de la menace aérienne ennemie basée à terre, il ne pouvait "maintenir les porte-avions dans la zone plus de 48 heures après le débarquement". Vandegrift a protesté qu'il avait besoin d'au moins quatre jours pour obtenir le matériel de la division à terre, et Fletcher a accepté à contrecœur de garder ses transporteurs en danger un autre jour.

Le 28, les navires quittent les Fidji, comme s'ils se dirigeaient vers l'Australie. À midi le 5 août, le convoi et ses escortes se dirigent vers le nord pour les Salomon. Sans être détectée par les Japonais, la force d'assaut a atteint sa cible dans la nuit du 6 au 7 août et s'est divisée en deux groupes de débarquement, la division des transports X-Ray, 15 transports se dirigeant vers la rive nord de Guadalcanal à l'est de Lunga Point, et la division des transports Yoke. , huit transports se sont dirigés vers Tulagi, Gavutu, Tanambogo et l'île voisine de Floride, qui dominait les plus petites îles.

Les plans de Vandegrift pour le débarquement mettraient deux de ses régiments d'infanterie (le 5e Marines du colonel LeRoy P. Hunt et le 1er Marines du colonel Cates) à terre des deux côtés de la rivière Lunga, prêts à attaquer à l'intérieur des terres pour s'emparer de l'aérodrome. Le 11e Marines, le 3e Bataillon de défense et la plupart des unités de soutien de la division débarqueraient également près du Lung, prêts à exploiter la tête de pont. Sur les 20 milles du canal Sealark, le commandant adjoint de la division, le brigadier général William H.Rupertus, a dirigé les forces d'assaut prévues pour prendre Tulagi, Gavutu et Tanambogo : le 1er bataillon de raiders (lieutenant-colonel Merritt A. Edson), le 2e bataillon, 5e marines (lieutenant-colonel Harold E. Rosecrans) et le 1er bataillon de parachutistes (major Robert H. Williams). La compagnie A du 2e Marines reconnaîtrait les côtes voisines de l'île de Floride et le reste du régiment du colonel John A. Arthur se tiendrait en réserve pour débarquer là où cela était nécessaire.

Alors que les navires traversaient les canaux de chaque côté de l'île accidentée de Savo, qui séparait Sealark près de son extrémité ouest, des nuages ​​épais et une pluie dense recouvraient la force opérationnelle. Plus tard, la lune est sortie et a découpé les îles. À bord de son navire de commandement, Vandegrift a écrit à sa femme : « Demain matin à l'aube, nous débarquons dans notre première grande offensive de la guerre. Nos plans ont été faits et Dieu veuille que notre jugement ait été sain. fait de mon mieux. Espérons que le mieux sera assez bon. "

À 6 h 41 le 7 août, Turner fit signe à ses navires de « débarquer la force de débarquement ». À peine 28 minutes auparavant, le croiseur lourd Quincy (CA-39) avait commencé à bombarder les plages du débarquement à Guadalcanal. Le soleil s'est levé ce vendredi fatidique à 6 h 50, et la première péniche de débarquement transportant des troupes d'assaut du 5th Marines a atterri à 9 h 09 sur Red Beach. À la surprise (et au soulagement) des hommes, aucun Japonais n'a semblé résister à l'atterrissage. Hunt a immédiatement déplacé ses troupes d'assaut de la plage et dans la jungle environnante, a pataugé dans la rivière Ilu aux rives abruptes et s'est dirigé vers l'aérodrome ennemi. Les 1st Marines suivants ont pu traverser l'Ilu sur un pont que les ingénieurs avaient jeté à la hâte avec un tracteur amphibie en contreventement. Le silence était inquiétant et l'absence d'opposition m'inquiétait les carabiniers. Les troupes japonaises, dont la plupart étaient des ouvriers coréens, s'étaient enfuies vers l'ouest, effrayées par le bombardement d'une semaine de B-17, les tirs navals d'avant l'assaut et la vue des navires au large. La situation n'était pas la même à travers Sealark. Les Marines de Guadalcanal pouvaient entendre de faibles grondements d'un échange de tirs à travers les eaux.

Le major-général Alexander A. Vandegrift, CG, 1re Division de marines, s'entretient avec son état-major à bord du transport USS McCawley (APA-4) en route vers Guadalcanal. De gauche à droite : le général Vandegrift, le lieutenant-colonel Gerald C. Thomas, officier des opérations, le lieutenant-colonel Randolph McC. Pate, officier de logistique Le lieutenant-colonel Frank G. Goettge, officier du renseignement et le colonel William Capers James, chef d'état-major. Archives nationales Photo 80-G-17065

Les Japonais sur Tulagi étaient des marins de la force de débarquement spéciale et ils n'avaient pas l'intention d'abandonner ce qu'ils détenaient sans une bataille vicieuse et sans reddition. Les hommes d'Edson ont débarqué en premier, suivis du bataillon de Rosecrans, frappant la côte sud de Tulagi et se déplaçant vers l'intérieur des terres vers la crête qui traversait l'île dans le sens de la longueur. Les bataillons ont rencontré des poches de résistance dans le sous-bois de la végétation épaisse de l'île et ont manœuvré pour déborder et dépasser l'opposition. L'avance des Marines était régulière mais les pertes étaient fréquentes. À la tombée de la nuit, Edson avait atteint l'ancienne résidence britannique surplombant le port de Tulagi et s'était enfoncé pour la nuit à travers une colline qui surplombait la position finale japonaise, un ravin à la pointe sud de l'île. Le 2e Bataillon, 5e Marines, avait traversé la rive nord, nettoyant son secteur des Rosecrans ennemis mis en position pour soutenir les raiders. À la fin de son premier jour à terre, le 2e Bataillon avait perdu 56 hommes tués et blessés. Les pertes du 1er Bataillon Raider étaient de 99 Marines.


27 août 1942 - Histoire

Le "Greer L'incident s'est produit le 4 septembre. Greer, transportant du courrier et des passagers à Argentia, Terre-Neuve, a été signalé par un avion britannique qu'un sous-marin nazi avait plongé à environ 10 milles devant lui. Quarante minutes plus tard, le preneur de son du DD a récupéré le maraudeur sous-marin et Greer a commencé à suivre le sous-marin. L'avion, à court de carburant, a largué quatre grenades sous-marines avant de retourner à la base, tandis que Greer a continué à traquer le sous-marin. Deux heures plus tard, le navire allemand a tiré une torpille qui est passée à 100 mètres à l'arrière Greer chargé d'attaquer avec des grenades sous-marines.

Lorsque la nouvelle de l'attaque contre un navire américain en haute mer parvint aux États-Unis, le président Roosevelt saisit cette occasion pour faire un "causerie au coin du feu", déclarant que l'Allemagne s'était rendue coupable d'un acte de piraterie et autorisa la première frappe des navires et avions américains. "dans les eaux que nous jugeons nécessaires à notre défense." La période de "guerre non déclarée" dans l'Atlantique avait commencé.

Greer a passé la guerre à patrouiller dans l'Atlantique Nord et les Caraïbes et à escorter des convois vers l'Europe et l'Afrique du Nord jusqu'en 1944, date à laquelle l'ancien destroyer à quatre étages et ses navires jumeaux ont été remplacés par des escortes plus récentes et plus rapides. Elle a passé le reste de sa longue carrière à effectuer diverses tâches dans eaux américaines.


Voir la vidéo: ТАКОЙ ФИЛЬМ НИКТО НЕ ВИДЕЛ! ПЛАТИТЬ УНИЗИТЕЛЬНУЮ ДАНЬ! Орда! Русский фильм (Janvier 2022).