Nouvelles

No. 20 Fighter Squadron (RNZAF) : Seconde Guerre mondiale

No. 20 Fighter Squadron (RNZAF) : Seconde Guerre mondiale

No.20 Squadron (RNZAF) pendant la Seconde Guerre mondiale

Aéronefs - Lieux - Livres

Le No.20 Fighter Squadron, RNZAF, a passé deux séjours sur Bougainville, où il a soutenu les combats au sol et a participé à la campagne contre Rabaul. Il a également participé à la campagne contre Rabaul lors d'un court séjour sur l'île Verte en 1944 et d'un séjour plus long basé sur la Nouvelle-Bretagne en 1945.

L'escadron no 20 a été formé à l'origine en tant qu'escadron de coopération de l'armée. Il était basé à Onerahl, près de Whangarei, d'août 1942 à juillet 1943.

Le rôle changeant de la RNZAF signifiait que cette version de l'escadron fut dissoute et, en janvier 1944, un nouvel escadron de chasse n°20 fut formé à Ardmore. Il s'est entraîné avec un mélange de Harvard et de P-40 avant de déménager à Espiritu Santo en avril. Sur Santo, l'escadrille s'est convertie en F4U Corsair. Il les a avancé à Guadalcanal où il a fourni une couverture de combat pour l'île.

L'escadron passa de mai à juin 1944 à Bougainville, lors d'une période calme au sol. Il a assuré une partie de la défense aérienne de la principale base alliée à Empress Augusta Bay et a effectué des balayages offensifs sur les zones occupées par les Japonais de Bougainville et Rabaul. Lorsque l'escadron est arrivé à Bougainville le 14 mai, il s'agissait de la première unité de la RNZAF à opérer le F4U Corsair au combat. Il y avait des problèmes de démarrage inévitables, en particulier avec les râteliers à bombes qui nécessitaient quelques modifications, mais le Corsair était une amélioration majeure par rapport au P-40.

Le 20e Escadron est retourné en zone avancée le 26 octobre 1944 lorsqu'il s'est déplacé à Green Island, entre Rabaul et Bougainville. Cela faisait partie d'un mouvement général des escadrons néo-zélandais vers des bases américaines dans les îles Bismarck et a vu l'escadron n ° 20 prendre le relais de deux escadrons américains de corsaires. L'escadron n°20 avait trois tâches pour la majeure partie de sa courte tournée sur l'île verte - effectuer des patrouilles au-dessus de la région, escorter les avions de sauvetage air-mer "Dumbo" pendant leurs missions et maintenir un certain nombre de combattants à pleine capacité au cas où d'un raid japonais surprise. À partir du 12 novembre environ, l'escadron a également effectué une série de balayages d'attaque au sol au-dessus de la Nouvelle-Irlande.

En janvier 1945, le No.20 Squadron a relevé le No.24 Squadron, RNZAF, à Bougainville. Il est resté sur cette île jusqu'en avril 1945, date à laquelle lui-même et le 18e escadron ont été relevés par les 14, 16, 22 et 26 escadrons de la RNZAF.

Pendant ce temps, à Bougainville, l'escadron n°20 devait effectuer des patrouilles à l'aube et au crépuscule pour se prémunir contre toute attaque japonaise et effectuer également toutes les frappes aériennes demandées par le 2e corps australien. Entre eux, nos 18 et 20 escadrons effectuèrent en moyenne environ 30 sorties par jour de janvier à avril 1945.

L'une des tâches de l'escadron était de nettoyer une zone de marais et de jungle devant les lignes australiennes à Mawaraka, lors de leur avancée vers la rivière Puriata. Pour cette mission, les Corsairs ont utilisé un mélange de bombes de 1 000 lb et 500 lb, de grenades sous-marines et d'attaques de mitraillage.

Le 6 mars, nos 18 et 20 escadrons ont mené une attaque contre un dépôt de chars présumé dans le nord de Bougainville, détruisant deux chars japonais.

En mai 1945, le 20e Escadron s'est brièvement déplacé à Green Island en attendant l'achèvement d'une nouvelle base à Jacquinot Bay, en Nouvelle-Bretagne. À la fin du mois de mai, la nouvelle base était prête et l'escadron avait déménagé en Nouvelle-Bretagne. Les avions ont été survolés le 20 mai mais les équipages n'ont pu suivre que le 29 mai car les logements n'étaient pas prêts. Les opérations régulières ont commencé le même jour. Depuis lors jusqu'à la mi-juillet, l'escadron a effectué jusqu'à cinq patrouilles quotidiennes dans la région de Rabaul, mitraillant et bombardant des cibles appropriées. De la mi-juillet au 12 août, l'escadron s'est concentré sur les raids de bombardement en utilisant des formations plus importantes. L'escadron a cessé ses opérations le 12 août et a été relevé par l'escadron n°16. Il a été dissous en septembre 1945

Avion
1944 : Curtiss Kittyhawk
1944-45 : Chance Vought F4U Corsair

Emplacement

Août 1942-juillet 1943 : Onerahl, près de Whangarei, Nouvelle-Zélande

Avril-mai 1944 : Guadalcanal
Mai-juin 1944 : Bougainville
Août-septembre 1944 : Espiritu Santo
Septembre-octobre 1944 : Guadalcanal
26 octobre-19 novembre 1944 : Île Verte

Janvier 1945 : Espiritu Santo
Janvier-avril 1945 : Bougainville
Mai-août 1945 : Baie Jacquinot

Livres

-


Force aérienne royale néo-zélandaise

Les Force aérienne royale néo-zélandaise (RNZAF) (Maori : Te Tauaarangi ou Aotearoa, "Les guerriers du ciel néo-zélandais" précédemment Te Hokowhitu ou Kahurangi, « War Party of the Blue » [6] ) est la composante aérienne de la Force de défense néo-zélandaise. Il a été formé à partir d'éléments néo-zélandais de la Royal Air Force britannique, devenant une force indépendante en 1923, bien que de nombreux équipages de la RNZAF aient continué à servir dans la Royal Air Force jusqu'à la fin des années 1940.

La RNZAF a combattu pendant la Seconde Guerre mondiale, la Malaisie, la guerre de Corée, le Vietnam et la guerre du Golfe, ainsi que diverses missions de maintien de la paix des Nations Unies. D'un pic en 1945 de plus de 1 000 avions de combat, la RNZAF est tombée à environ 49 avions actifs en 2021, se concentrant principalement sur les missions de patrouille maritime et de transport à l'appui de la marine royale néo-zélandaise et de l'armée néo-zélandaise. La capacité de combat aérien de la RNZAF a pris fin en 2001, sous le cinquième gouvernement travailliste avec la dissolution des escadrons A-4 Skyhawk et Aermacchi MB-339.

L'Air Force est dirigée par un vice-maréchal de l'air qui occupe la fonction de chef de l'Air Force. La devise de la RNZAF est la même que celle de la Royal Air Force, Per ardua ad astra, signifiant "Par l'adversité jusqu'aux étoiles". [7]


Voir la vidéo: Royal New Zealand Air Force in 2021. Te Tauaarangi o Aotearoa (Janvier 2022).